Pour mieux investir, Rackspace licencie

CloudIAASRégulations

Le fournisseur de Cloud Rakspace va se séparer de 6% de sa masse salariale. Une restructuration pour relancer l’investissement dans de nouveaux produits.

Le moral n’est pas au beau fixe pour Rackspace. Le spécialiste du Cloud va tailler dans ses effectifs, a-t-on appris dans un message du CEO Taylor Rhodes sur un blog. Cette coupe devrait se traduire par une réduction de 6% des effectifs, soit environ 366 postes supprimés. Rackspace comprenait 6115 salariés en septembre 2016. La firme américaine est restée évasive sur les emplois ciblés par cette charrette. Elle précise dans une phrase sibylline que les licenciements porteraient sur « des activités de l’entreprise où la masse salariale a augmenté plus vite que les revenus ».

Taylor Rhodes ajoute que des activités comme la sécurité managée, OpenStack, les Cloud privés sous VMware ou les services managés pour AWS et Azure affichent une croissance annuelle à deux chiffres. Elles devraient donc être peu impactées par les réductions d’effectifs.

Une variable d’investissements

Le dirigeant justifie cette restructuration par sa volonté d’investir dans de nouvelles solutions, capables de créer de la croissance supplémentaire. « Notre industrie évolue rapidement et nous n’avons pas toujours le luxe de pouvoir faire évoluer graduellement notre main d’œuvre. Il faut parfois prendre des décisions radicales pour répondre aux opportunités demandées par nos clients ». Taylor Rhodes rappelle que la décision de licencier des personnes a été prise après avoir évaluée d’autres options, comme la réduction des dépenses.

Si le plan social vise majoritairement les « Rackers » basés aux Etats-Unis, des coupes sont attendues dans les bureaux de la société à travers le monde. Cette réduction d’effectifs est la plus importante de la société, en 19 ans d’existence.

A la fin août 2016, Rackspace, en proie à des difficultés financières, a choisi d’être racheté par un fonds d’investissements, Apollo Global Management, pour 4,3 milliards de dollars. Le co-créateur d’OpenStack voulait orienter sa stratégie vers le multi-Cloud.

A lire aussi :

Rackspace racheté : quelles conséquences sur le marché du Cloud ?

Rackspace, Google, Tyan s’engagent autour d’OpenPower

Crédit Photo : Duac Duo -Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur