CloudLogicielsOpen Source

Pour ses 10 ans, le projet Eclipse révolutionne les mondes Java et web

Ralph-Mueller
7 3 2 commentaires

Focus sur l’actualité d’Eclipse, un projet qui vient de souffler sa dixième bougie. Il est soutenu par une fondation actuellement très active dans les secteurs Java et web.

A l’occasion de la seconde édition de l’Eclipse Day Paris 2011, un événement qui se déroule se mardi 8 novembre, Silicon.fr a rencontré  Ralph Mueller, directeur de l’écosystème de la fondation Eclipse (notre photo) et Ian Skerrett, directeur du marketing. L’occasion de faire le point sur le framework open source.

10 ans pour le projet Eclipse

« Hier, le projet Eclipse a fêté ses 10 ans, rappelle Ralph Mueller. C’est en effet le 7 novembre 2001 qu’IBM a basculé ce produit sous licence open source. »

« Lors de l’EclipseCon Europe 2011, qui s’est déroulée la semaine passée (en Allemagne, NDLR), IBM a pu expliquer pourquoi il avait créé ce projet. Son objectif était de proposer une pile logicielle simplifiée, à l’instar de celle de Microsoft, et à contre-courant des offres proposées jusqu’alors par des géants comme IBM. »

« Le choix d’une licence open source a permis de booster l’adoption de ce produit. » Aujourd’hui, Eclipse est bien plus qu’un environnement de développement Java. Il est ainsi utilisé au sein de nombreux projets tiers, mis en place par des industriels de renom.

« La fondation Eclipse s’est focalisée dès la base sur la mise en place d’un écosystème commercial, confirme notre interlocuteur. Eclipse est devenu le standard de facto pour créer des environnements de développement intégrés. »

Extend : Java à la sauce Eclipse

Dernièrement, la fondation Eclipse a mis l’accent sur un nouveau langage de programmation, Xtend. « Ce produit n’est pas nouveau, mais il n’a été annoncé officiellement que tout récemment. » L’objectif n’est pas ici de remplacer Java, mais d’en cacher la complexité, tout en en étendant les capacités.

« Xtend est un bon exemple d’utilisation de Xtext, l’outil permettant de créer des langages dédiés (DSL pour Domain Specific Languages, NDLR) qui a été intégré en juin à Eclipse 3.7 « Indigo ». Il est pour le reste trop tôt pour dire ce qu’il adviendra de ce produit. »

Xtend s’inscrit dans un mouvement de fond qui consiste à simplifier l’utilisation de la technologie Java. Eclipse 3.7 propose d’autres avancées dans ce domaine, telle la présence d’un outil permettant de faciliter la création d’interfaces graphiques. Notez enfin que Xtend n’est pas sans rappeler Kotlin, une offre présentée par JetBrains cet été.

La fondation sur son petit nuage

La prochaine étape pour la fondation Eclipse, en dehors de la poursuite du développement de l’IDE, pourrait bien se passer dans le cloud.

Avec le projet Orion, les développeurs disposent en effet d’un outil permettant de développer en JavaScript directement depuis le web. Si Orion utilise la même base qu’Eclipse et vise des objectifs similaires, le produit adopte une approche différente : « Il a été entièrement repensé. Par exemple, vous n’installez plus un plug-in, mais vous créez un lien qui pointe vers lui. »

Orion devrait donc se montrer très ouvert. Suffisamment pour interagir avec des outils comme le créateur d’interfaces graphiques Maquetta d’IBM ? Ralph Mueller ne voit rien qui pourrait l’empêcher. L’adoption de ce produit semble d’ores et déjà en bonne voie. Ainsi, la prochaine édition de Scratchpad, l’éditeur de code de la fondation Mozilla, devrait s’appuyer sur Orion.

  1. Eclipse n’a rien revolutionné du tout. C’est un environement de dev tres moyen, tres complexe, une veritable usine à gaz comme a toujours su les pondre IBM.
    Bref, c’est dans la continuité, pas du tout orienté processus de developpement.
    Ajouté à ca que c’est lent et pleins de bugs.