Près de 12 millions de clients mobiles Free

4GFibreMobilitéOperateursRégulationsRéseaux
2 15 Donnez votre avis

Free revendique plus de 18 millions d’abonnés, dont plus de 6,2 millions de clients Freebox et un chiffre d’affaires de 1,15 milliard au premier trimestre 2016.

Free a (encore) recruté à tout va au premier trimestre 2016. Selon les résultats affichés par sa maison mère, Iliad, l’opérateur totalise Plus de 18 millions d’abonnés au 31 mars. Dont 11,9 millions mobiles (soit plus de 17% du marché, hors services professionnels M2M) et plus de 6,2 millions au réseau fixe haut et très haut débit.

Côté mobile, pas moins de 215 000 nouveaux abonnés sont venus enrichir la base clients sur la période. Si la tendance se tasse en regard des 370 000 recrutements du 4e trimestre 2015, Free revendique toujours sa place de premier recruteur mobile depuis 17 trimestres consécutifs (toujours hors M2M) en métropole (Iliad ne disposant pas encore de réseau en outre-mer). Les 4,25 millions d’abonnés 4G constituent près de 38% de son parc.

550 000 forfaits très haut débit mobiles ont été souscrits sur le trimestre (et un volume doublé en un an). Soit 335 000 de plus que le nombre total de recrutements mobiles qui traduisent probablement le succès de la transformation des forfaits à 2 euros (ou 0 euro pour les abonnés fixes) en offres data à 19,99 euros (ou 15,99 euros). La consommation des données suit : elle s’élève à 3,8 Go par mois par abonné 4G contre 3,2 Go trois mois auparavant (et 70% de plus qu’il y a un an).

67% de la population couverte en 4G

Le déploiement des 500 nouvelles antennes 4G (et 350 sites 3G) n’est pas étranger à cette progression ascendante. Au 31 mars, Free comptait presque autant de sites 4G (6 134 dont 330 en 1800 MHz) que 3G (6 399). Iliad revendique couvrir 67% de la population en 4G (contre 63% fin décembre) et 84% en 3G (83% précédemment). L’objectif de déployer 1 500 antennes 4G pour 2016 est en bonne voie. Ce qui devrait permettre à la société créée par Xavier Niel de viser les 75% de la population à la fin de l’année et maintenir ses objectifs de conquérir 25% du marché à long terme contre 17% aujourd’hui.

Côté fixe, Free a amélioré ses recrutements : 78 000 nouvelles boxes ont atterri dans les foyers début 2016 contre 56 000 sur la fin 2015 et 77 000 sur le premier trimestre 2015. Soit, selon Iliad, 43% des recrutements et 24% du marché. Le groupe ne détaille pas la répartition des abonnés haut (ADSL) et très haut (VDSL et fibre) débit. Et se contente de souligner l’accélération de ses raccordements FTTH (fibre à domicile) avec 325 000 nouvelles prises déployées sur le trimestre pour un total de 2,8 millions de foyers désormais raccordables à la fibre. Rappelons que le groupe vise les 9 millions de prises fibre raccordables pour fin 2018 et 20 millions pour 2022.

chiffre d’affaires en hausse de 6%

L’ensemble de ces recrutements se traduit par un chiffre d’affaires global de près de 1,15 milliard d’euros, en hausse de 6,6% par rapport au 31 mars 2015 (1,08 milliard). Le mobile sert toujours de locomotive au groupe. A 483,6 millions d’euros, il progresse de 10,4% sur l’année. Mais c’est toujours le fixe qui constitue la majorité (58%) des revenus même si, à 664,6 millions, il ne progresse « que » de 3,9% (mais en hausse notable en regard des 2,1% du second semestre 2015). L’Arpu (revenu mensuel moyen par abonné) baisse peu : 34,40 contre 34,50 au 31 décembre. Et celui des abonnés Freebox Révolution se maintient à 38 euros (hors promotions).

Une constance qu’il faudra tenir dans un cadre concurrentiel accru sur un marché maintenu à quatre opérateurs après l’échec du rachat de Bouygues Telecom par Orange. Une croissance qui passera peut-être aussi par l’international si l’intérêt d’Iliad pour le britannique O2 se confirme (et se transforme en acquisition).


Lire également
Bouygues Telecom sans Orange reste dans le vert au début 2016
Au 1er trimestre 2016, SFR passe dans le rouge
Free de nouveau épinglé pour ses clauses abusives


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur