Près de 30 millions d’abonnés 4G en France

4GM2MMobilitéOperateursRégulationsRéseaux
0 18 Donnez votre avis

Près de 11 millions d’utilisateurs ont basculé en 4G depuis un an. Le très haut débit mobile compose désormais 40% du marché mobile en France.

L’intensification de la couverture et l’attrait des consommateurs pour les smartphones de dernière génération porte ses fruits. Au troisième trimestre 2016, la France comptait 29,3 millions d’abonnés à la 4G, selon les chiffres définitifs de l’Observatoire des marchés de l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes). Soit une croissance de 10,8 millions d’utilisateurs (+58,8%) en un an. Les abonnements 4G représentent désormais 40% des 72,5 millions de cartes SIM (dont 70,3 millions actives) contre 26% il y a un an. Soit une hausse annuelle de 14 points sur un parc mobile en croissance de 750 000 cartes (+1%).

Malgré la croissance soutenue de la 4G, la 3G reste dynamique. Avec plus de 52 millions de SIM en service, la 3G bénéficie d’une croissance de 9,4% par rapport au 3e trimestre 2015 (+4,7 millions d’unités).

Près de 276 millions de Go consommés

Cette dynamique pour la mobilité se traduit également à travers le trafic du réseau. Sur la période, plus de 275,6 Po (275,6 millions de Go) de données ont été consommées depuis un smartphone, essentiellement, une tablette ou encore un PC équipé d’une clé USB d’accès au réseau mobile. Soit une croissance de 86,3% en un an portée par la généralisation des forfaits mobiles dont les volumes de data ne cessent de grossir. Ce qui se traduit par 1,33 Go de data consommées par carte et par mois en moyenne. Un volume qui s’élève à plus de 1,56 Go pour les détenteurs d’un forfait. Si 98% de cette consommation est issu des utilisateurs ayant souscrit un forfait, l’essentiel du trafic provient des abonnés 4G. Ils ont consommé plus de 226 Po de données, soit 80% du trafic. Le régulateur note également une hausse de 34% du trafic issu des cartes SIM Internet exclusivement, soit plus de 14,5 Po.

Le nombre de cartes SIM exclusivement dédiées à l’Internet mobile (et la data) connaît en effet une croissance de 3,2% sur douze mois pour s’élever à 3,69 millions d’unités. Elles représentent 5,1% de l’ensemble des SIM des opérateurs (en légère hausse de 0,1 point).

Hausse du changement d’opérateur

Côtés revenus, les résultats du troisième trimestre confirment une situation en voie de stabilisation depuis le deuxième trimestre 2015 même si la 4G est loin de générer les revenus que les opérateurs espéraient tirer de sa valeur ajoutée. Le recul de -0,7% du chiffre d’affaires des services mobiles à 3,56 milliards d’euros affiche une des plus faibles contractions des revenus du secteur de ces derniers trimestres. Qui plus est, ce recul est imputable aux cartes prépayées dont les 196 millions d’euros, en retrait de 22,4%, pèsent encore trop sur les 3,37 milliards des abonnements et forfaits (hors près de 11 millions de cartes SIM M2M, +8,8%) qui affichent, eux, une croissance de 1%. Et cela malgré la guerre des prix que ne cessent de se livrer les opérateurs à coup d’offres promotionnelles pour attirer les clients.

Conséquence, les changements d’opérateurs se maintiennent à un taux élevé. L’Arcep rapporte que près de 1,48 million de numéros mobiles ont été transférer d’un opérateur à l’autre sur la période. Un volume en hausse de 14,6% sur l’année mais en baisse sensible par rapport au 1,54 million de « portages » constaté au deuxième trimestre. Et loin du record des plus de 2 millions du quatrième trimestre 2015. Il sera intéressant de voir la tendance sur la fin de l’année 2016.


Lire également
Mobilité : plus de 72 millions de cartes SIM en France
Plus de 5 millions de foyers connectés au très haut débit en France
4G : SFR termine l’année 2016 en talonnant Orange

crédit photo © LDprod – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur