ProbaYes livre son intelligence artificielle à La Poste

Big DataBusiness IntelligenceData & StockageEditeurs de logicielsProjetsRégulations
Plate-forme Industrielle Courrier (PIC) de Villeneuve-la-Garenne André Tudela – Photographe Le Groupe La Poste
3 21 Donnez votre avis

Le groupe La Poste vient d’acquérir ProbaYes, une entreprise spécialisée dans les analyses prédictives et l’optimisation des données.

La Poste poursuit son incursion dans les nouvelles technologies. Et entend désormais accélérer dans le domaine de l’intelligence artificielle. Le groupe vient d’annonce s’être emparé de ProbaYes, un éditeur de solutions d’analyses prédictives et d’optimisation des données, pour un montant non précisé. Installée à Grenoble, ProbaYes deviendra une filiale de l’entité MediaPost Holding.

Fondé en 2003 par des universitaires spécialisés en robotique et en intelligence artificielle, ProbaYes propose aux clients des solutions basées sur des technologies d’analyse de données innovantes (réseaux bayésiens, réseaux de neurones, méthodes ensemblistes,…). Une expertise technologique qui s’articule autour de trois briques : la prévision des comportements, celle des événements et, enfin, celle des trajectoires. Trois briques accessibles à travers trois types d’offres : Smart Data (analyse prédictive pour la performance de l’entreprise), Smart Sensors (données capteurs) et Smart Energy (solutions numériques pour l’efficacité énergétique). ProbaYes a su se construire un catalogue clients solide. Parmi eux, l’entreprise grenobloise compte Engie (ex-GDF Suez), AGIPI, Thales, STMicroelectronics, Somfy, Schneider Electric, Volvo, Toyota, Orange, Areva, le Groupe Caisse d’Epargne ou encore Valeo.

Des facteurs connectés

En mettant la main sur ProbaYes et ses 35 salariés, le groupe La Poste se dote d’un nouveau centre de recherche en intelligence artificielle pour répondre à ses besoins internes en matière de transformation numérique et d’optimisation, mais aussi aux besoins de personnalisation et de développement de nouveaux services, notamment dans le domaine de l’Internet des Objets. L’entreprise postale souhaite ainsi réussir à coupler la puissance des processus industriels intelligents à une personnalisation de ses services à grande échelle, comme l’expédition en boîte aux lettres, la géolocalisation en temps réel, ou encore les facteurs connectés par smartphone, souligne ITespresso.fr.


Lire également
La Poste Courrier préposée à transformer le Big Data en or
La Poste s’intéresse aux objets connectés
Après la gestion des accés, La Poste en route pour la fédération d’identités

Crédit photo : André Tudela – Le Groupe La Poste

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur