Premiers procès pour le Galaxy Note 7 de Samsung

JuridiqueMobilitéRégulationsSmartphones
2 2 Donnez votre avis

Des procédures en recours collectif sont lancées en Corée du Sud et aux États-Unis contre Samsung. En cause, des utilisateurs qui souhaitent disposer d’une réelle alternative au Note 7.

Nouvelle étape dans le fiasco du Galaxy Note 7 de Samsung : la fronde des usagers. Différents recours collectifs sont en cours de formation, aux États-Unis comme en Corée. Les plaignants reprochent à Samsung de ne pas leur proposer une alternative équivalente au Note 7.

Une mauvaise affaire pour la firme coréenne. Mais qui ne devrait pas avoir de conséquences trop importantes sur le plan financier. Samsung propose un effet de rembourser intégralement les Galaxy Note 7, et va même jusqu’à offrir 100 dollars aux utilisateurs qui opteraient pour un autre smartphone de son catalogue.

Le seul point sur lequel la firme pourrait être poursuivie est la prise en charge des dégâts éventuellement provoqués par les exemplaires défectueux de son smartphone.

Bientôt désactivés à distance ?

Autre pomme de discorde entre Samsung et ses clients, la désactivation à distance des Galaxy Note 7. Nos confrères de 01net.com expliquent que Samsung France informe certains de ses clients que leur Note 7 pourrait prochainement être sujet à une telle procédure de désactivation automatique à distance.

Prudent, Samsung France ne confirme pas cette information, et se borne à indiquer qu’il « étudie toutes les options pour procéder au retour des appareils et contribuer à la sécurité de ses clients ».

À lire aussi :

Samsung échange les Galaxy Note 7 dans les aéroports
Fiasco Galaxy Note 7 : Bérézina pour Samsung, alerte pour les autres
Samsung devance Intel dans la production de puces gravées en 10 nm

Crédit photo : © Ppictures – Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur