Les pure players de l’Open source recrutent à tout-va

DéveloppeursLogicielsOpen SourceProjetsSSII
1 59 Donnez votre avis

Selon le Conseil national du logiciel libre (CNLL), les effectifs des éditeurs et sociétés de services du secteur Open Source pourraient progresser de 25 % en 2017.

Les performances des spécialistes du logiciel libre et Open Source profitent à l’ensemble du secteur. C’est ce qui ressort d’une enquête présentée lors du Paris Open Source Summit 2016 par le Conseil national du logiciel libre (CNLL). L’étude est centrée sur ses membres « full » Open source, parmi lesquels deux-tiers d’entreprises de services (ESN) et un tiers d’éditeurs de logiciels.

Ces sociétés, des PME pour la plupart, prévoient d’augmenter leurs effectifs de 25 %, en moyenne, l’an prochain. Cela représente près de 1000 créations d’emplois potentielles en 2017. 

Développeur, chef de projet, sysadmin

Selon le CNLL, 50 % des recrutements envisagés ciblent des jeunes diplômés, un tiers des profils confirmés et 15 % des professionnels en reconversion (POE, pour préparation opérationnelle à l’emploi). Les éditeurs et sociétés de services Open Source recherchent avant tout des diplômés du supérieur de niveau master et des ingénieurs (pour 72 % des répondants). 

Du côté des métiers : les développeurs sont toujours les profils les plus recherchés, devant les chefs de projet et les administrateurs systèmes. La demande progresse aussi pour les data scientists et d’autres profils numériques. Enfin, pour faire face à la « pénurie de compétences », différentes sources sont étudiées : écoles d’ingénieurs, universités, 42, Open Source School, etc.  La croissance des entreprises  du secteur est un autre atout pour attirer les talents que se dispute le marché.

15 % de croissance du chiffre d’affaires

En 2016, le marché Open source français dans son ensemble devrait peser plus de 4,5 milliards d’euros. Il pesait 4,1 milliards d’euros en 2015, selon l’étude Open Source 2015-2020 du cabinet PAC, étude à laquelle le Conseil national du logiciel libre a contribué l’an dernier.

Le CNLL estime que le chiffre d’affaires des pure players du secteur va bondir de 15 % cette année. Il augmenterait ainsi 1,6 fois plus vite que celui de l’ensemble du secteur Open Source (pure players et généralistes). Et plus de 5 fois plus vite que celui du secteur numérique dans son ensemble.

Lire aussi :

L’informatique crée plus d’emplois qu’elle n’en détruit
Open Source ou propriétaire ? Les entreprises font le choix de la mixité
Smile et EPSI lancent l’Open Source School

crédit photo © everything possible / shutterstock.com

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur