Avec Sense 2.0, Qlik pousse la dataviz vers les métiers et le Cloud

Big DataBusiness IntelligenceCloudData & StockageDatavizDéveloppeursDSIProjets
4 13 Donnez votre avis

A l’occasion de l’annonce de Qlik Sense 2.0 et des nouvelles offres Qlik Cloud du porte-drapeau de la visualisation et de l’exploration de données, nous avons rencontré Stéphane Briffod, son directeur avant-vente pour la France et la Suisse romande.

Outre Analytics Platform, destinée aux développeurs pour concevoir des applications analytiques avec exploration visuelle des données, l’éditeur suédois fait évoluer sa plateforme Sense destinée à l’utilisateur non informaticien, et annonce ses nouveaux services cloud. Les rachats des sociétés DataMarket et Vizubi (et sa ligne de produits Nprinting) donnent naissance à des offres intégrées à forte valeur ajoutée.

Stéphane Briffod, Qlik
Stéphane Briffod, Qlik

Quelles sont les particularités et les différences entre Analytics Platform et Sense ?

Stéphane Briffod : La business intelligence traditionnelle est assez rigide et très orientée informatique. En outre, au sein des départements de l’entreprise les utilisateurs nécessitent non seulement les données centrales, mais aussi celle provenant de tableurs comme Excel ou d’autres sources d’information, ou encore du cloud. On constate aussi un écart important entre l’anarchie des données de l’utilisateur et l’indispensable gouvernance informatique. C’est pourquoi Qlik se positionne en tant que plate-forme d’entreprise permettant une collaboration entre l’informatique et les métiers, avec du self-service discovery, des tableaux de bord, du reporting, des analyses guidées, des applications analytiques embarquées dans d’autres logiciels, de la collaboration et du partage…

Le travail des informaticiens reste indispensable, mais l’entreprise a besoin de plus d’agilité pour permettre aux métiers de prendre des décisions dans l’heure ou dans la journée. Ce qui amène à repenser l’organisation des données dans l’entreprise afin de réconcilier ces deux mondes.
Analytics Platform apporte au développeur une solution simple pour concevoir rapidement des applications analytiques en quelques jours ou semaines et non plus en plusieurs mois ou années. Elle repose sur le moteur associatif de données en mémoire QIX in-memory Associative Indexing Engine, proposant aussi des APIs de mash-up et d’extension. Analytics Platform permet d’étendre la Business Intelligence aux clients et partenaires via l’extranet et Internet, favorisant la collaboration et l’interaction autour des données.

QlikSense : une collaboration intelligente entre informaticiens et utilisateur métier
QlikSense : une collaboration intelligente entre informaticiens et utilisateur métier

Quant aux utilisateurs métier, Sense Enterprise 2.0 leur apporte le self-service, la collaboration et du partage, la possibilité de créer très simplement des visualisations différentes, en modifiant des axes, filtrant les résultats, etc. Qlik Sense Enterprise 2.0 (disponible dès juin 2015) leur apporte une utilisation ergonomique et intuitive pour la visualisation de données en libre-service, le reporting, les tableaux de bord, et les analyses guidées et intégrées. Et suite à l’acquisition récente de NPrinting, Sense permet désormais d’imprimer et d’exporter des analyses au format PDF ou sous PowerPoint (ou Word), et de produire ces rapports pour les partager. Analytics Platform est intégré dans Sense.
Ce qui répond au besoin d’agilité. En effet, dans les rapports interactifs ou applications analytiques conçues par les informaticiens, certaines choses non prévues s’avèrent parfois indispensables pour l’utilisateur final, qui peut via Qlik Sense en réaliser en grande partie de façon autonome.

Pouvez-vous nous expliquer la nouvelle fonction Smart Data Load ?

Avec Sense, l’utilisateur métier peut combiner des informations issues de diverses sources et les relier automatiquement, afin de révéler des relations invisibles entre ces informations. Le profiling Visuel de la nouvelle fonction Smart Data Load permet à l’utilisateur métier d’associer visuellement et en quelques clics des sources de données via une interface graphique intuitive.

Par exemple, s’il utilise une feuille Excel avec une colonne « Client » et des données venant d’une base de données ou application avec une colonne « Customer », Smart Data Load lui suggérera automatiquement de relier ces deux colonnes. Et le tout, sans script ni code d’aucune sorte. Un script étant généré automatiquement, l’informaticien pourra éventuellement s’en servir pour d’autres cas d’usage.

Qu’offrez-vous aujourd’hui (et demain) sur le Cloud ?

Sous Qlik Cloud, via le service Sense Cloud, l’utilisateur peut partager gratuitement des applications Sense avec d’autres personnes (jusqu’à 5, et plus au cours du second semestre 2015) qui nécessitent juste un terminal équipé d’un navigateur Internet. Au cours du second semestre, il sera également possible directement dans Sense Cloud de créer des applications analytiques, du Story Telling, de la visualisation, etc.

Suite à l’acquisition de Datamarket, nous proposerons dès le mois de juin (et dans QlikView au second semestre 2015) notre offre de Data as a service Qlik DataMarket permettant aux utilisateurs de Sense d’accéder à une multitude de données externes payantes ou gratuites afin d’enrichir leurs informations (avec des bases de données Entreprises, météorologie, finances, démographie…). Des opérations qui permettent d’apporter plus de valeur et donc de prendre de meilleures décisions aussi bien pour de de l’analyse que pour du prédictif. Ces sources de données sont préfigurées et accessibles via un modèle d’abonnement.

Au second semestre 2015, Sense Charts offrira aux utilisateurs métier techniques d’intégrer des visualisations interactives Sense au sein d’une page Web ou d’un blog ou de les partager gratuitement sur les réseaux sociaux. Et chacun pourra consulter ces graphiques interactifs depuis n’importe quel support et même –par exemple- filtrer ces données pour découvrir davantage d’informations avancées. Le tout à partir d’un simple navigateur.

A lire aussi :

Qlik Branch, une plateforme ouverte au partage d’API entre développeurs

René Bergniard : « Qlikview ne se limite pas à la dataviz »

Crédit Photo : Syda production-Shutterstock

Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur