Qualcomm rachète Ikanos, un spécialiste du haut débit fixe

ComposantsGestion des réseauxMobilitéPoste de travailRégulationsRéseaux
1 0 Donnez votre avis

Qualcomm annonce l’acquisition d’Ikanos, un fournisseur de solutions de communications IP fixe pour les résidences et les petites entreprises.

Qualcomm Atheros, la filiale de Qualcomm spécialisée dans les technologies sans fil, va acquérir Ikanos Communications, un fabricant de semi-conducteurs dédiés aux solutions haut et très haut débit fixe pour les entreprises et les particuliers. Les deux sociétés ont signé un accord de « fusion » exclusif qui se traduit par un rachat des actions d’Ikanos a hauteur de 2,75 dollars la part. Soit environ 47 millions de dollars. Une offre qui valorise l’action de 57% par rapport à son court de mercredi, avant l’annonce de l’opération. Laquelle devrait être finalisée avant la fin de l’année, à condition que les actionnaires d’Ikanos approuvent la transaction et sous couvert du feu vert des autorités de concurrence en la matière.

Cette acquisition va permettre à Qualcomm de mettre un pied dans le marché des solutions de connexion filaires, notamment pour adresser les besoins résidentiels dont le modem-routeur Wifi s’inscrit de plus en plus comme un hub pour relier à Internet l’ensemble des appareils du foyer. « Qualcomm Atheros a toujours considéré la passerelle domestique comme le catalyseur pour les consommateurs d’accéder non seulement l’Internet pour la navigation et le téléchargement de contenu et le streaming vidéo, mais aussi comme la plaque tournante de l’Internet à la maison pour une variété de services, commente Rahul Patel, vice-président senior et directeur général connectivité de Qualcomm Technologies. La combinaison de Qualcomm Atheros […] et de la technologie modem filaire d’Ikanos permettra de concevoir une solution complète pour une large gamme de produits de passerelles résidentielle opérateur. »

Alcatel-Lucent investisseur d’Ikanos

Par cette acquisition, Qualcomm accèdera à la propriété intellectuelle et aux solutions modem A/VDSL2 et G.fast (du VDSL vectorisé) d’Ikanos ainsi qu’à ses processeurs multimode d’accélération pour fibre optique, LTE, Ethernet et les applications cuivre hybrides. Le tout doublé de la solution logicielle Ikanos InSight de gestion, diagnostique et optimisation des connexions haut débit, ainsi qu’aux systèmes intégrés de voix sur IP. Ikanos collabore notamment avec Alcatel-Lucent, investisseur aux côtés de Tallwood Ventures, sur G.fast, technologie qui apporte l’ultra haut débit sur paire de cuivre.

Créé en 1999, Ikanos collabore de longue date avec Qualcomm sur l’offre de modem résidentiel. L’entreprise basée à Fremont employait plus de 230 salariés fin 2014. Mais elle a vu ses ventes chuter l’année dernière ramenant son chiffre d’affaires à 48 millions de dollars contre 192 millions un an auparavant avec une perte de 43 millions (essentiellement due au 48 millions investis en R&D). De son côté, Qualcomm a annoncé, le mois dernier, qu’il prévoyait de supprimer 15 % de sa masse salariale composée de plus de 31 000 personnes.


Lire également
Concurrence : l’UE active deux enquêtes sur Qualcomm
Qualcomm invité à se séparer de ses processeurs Snapdragon
Faute de Galaxy S6, Qualcomm revoit ses prévisions à la baisse


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur