Qualité des services mobiles : Orange toujours en tête selon l’Arcep

4GGestion des réseauxMobilitéOperateursRégulationsRéseauxSurveillance
0 2 Donnez votre avis

Pour la 3e année consécutive, Orange offre un réseau mobile de meilleure qualité que ses concurrents. Free reste dernier. Mais pas partout.

Plus de 600 000 mesures en 2G, 3G et 4G, en extérieur comme en intérieur des bâtiments mais aussi, désormais, dans les transports (TER, Transiliens, RER, métro, TGV et autoroutes). l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) vient de livrer, pour la 17e année consécutive, les résultats de son évaluation annuelle de la qualité des services mobiles des opérateurs. Une enquête qui porte sur les usages courants de la téléphonie et l’internet mobile à travers la navigation web, la lecture de vidéos, le transfert de données, l’envoi de SMS et, bien sûr, les appels vocaux dans les zones très denses (agglomérations de plus de 400 000 habitants), intermédiaires (entre 10 000 et 400 000 habitants) et rurales.

Il en ressort que, globalement, Orange affiche les meilleurs résultats pour l’ensemble du territoire. Si Bouygues Telecom et SFR sont au coude-à-coude, la qualité de leurs services se situe un cran en dessous de celle de l’opérateur historique. « Free Mobile obtient des résultats sensiblement moins bons sur un grand nombre d’indicateurs », selon le régulateur. Une hiérarchie qui reflète les résultats de 2014 et 2015. Par exemple, en moyenne et sur l’ensemble des zones, sur les pages web chargées en moins de 10 secondes, à l’intérieur comme à l’extérieur des bâtiments, Free affiche un taux de succès inférieur à 81% quand Orange dépasse les 98%, Bouygues Telecom les 95% et SFR ne les atteint pas. Sur le streaming vidéo (2 minutes en 720p), Free plafonne à 47% de succès derrière Orange (83,4%), Bouygues Telecom (69,9%) et SFR (69,6%). Sur les appels, en revanche, Free se défend (96,6%) devant Bouygues Telecom (94,8%) et SFR (96,1%) mais derrière Orange (97,3%).

Montée des débits sauf en zones rurales

Pourtant, en couverture mobile, Free reste meilleur que SFR et Bouygues Telecom sur la 2G (avec 96,6% de la population) ou que Bouygues Telecom sur la 3G (82,6%), sur la base des données fournies par les opérateurs. Il est donc possible que Free tire avantage de sa position grâce à son accord d’itinérance avec Orange sur la 2G et la 3G. Il n’en reste pas moins que la filiale d’Iliad reste, en avril 2016, devant SFR sur la 4G (avec 26% de la population couverte) où il ne dispose d’aucun accord de roaming.

Arcep Rapport qualité 2016

Si le classement entre opérateurs ne bouge pas, les choses s’améliorent globalement. Les débits, notamment. La démocratisation de la 4G fait passer les débits mobiles moyens de 14 Mbit/s en 2015 à 18 Mbit/s en 2016. Trois fois plus qu’en 2014. Evidemment, des disparités apparaissent selon les zones. Si les zones denses et intermédiaires profitent des montées en débits mobiles respectivement à 30 Mbit/s et 18 Mbit/s (contre 22 Mbit/s et 12 Mbit/s en 2015), celles-ci ne bougent guère en zone rurale pour plafonner à 6 Mbit/s d’une année sur l’autre. « Ces résultats montrent que les opérateurs poursuivent le déploiement de la 4G, commente l’Arcep. Mais le déploiement, en particulier en zone rurale, doit se poursuivre, afin de réduire l’écart entre la zone rurale et la zone dense. »

Outil cartographique

Les résultats de cette nouvelle enquête du régulateur s’accompagnent de la mise en place d’un outil cartographique. Accessible à tous, il permet de constater les différences de couverture et de qualité du réseau par opérateur selon le territoire choisi. Pour l’heure, seuls les résultats des réseaux de transports sont proposés par le comparateur. Ceux des lieux de vie le seront début 2017. Ce nouvel outil s’inscrit dans la stratégie de la régulation par la data présentée le 30 juin dernier par le président de l’Arcep Sébastien Soriano. A défaut de convaincre les opérateurs d’investir dans leur réseau pour rattraper les concurrents, l’outil aidera au moins le consommateur à mieux choisir son fournisseur grâce aux critères de contenu de l’offre et de prix, comme c’était le cas jusqu’à présent, mais aussi, désormais, de qualité de service et de couverture.


Lire également
Réseau mobile : Free dernier aux tests de RootMetrics
Bouygues Telecom : la couverture 3G de Free mobile ne passe pas
Mobile : Bercy invite les collectivités à couvrir leurs zones blanches

crédit photo © Deyan Georgiev – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur