Feu vert des autorités US pour le rachat de Brocade par Broadcom

ComposantsGouvernancePoste de travailRégulations

Broadcom peut maintenant finaliser l’acquisition de Brocade pour 5,9 milliards de dollars. Les doutes quant aux relations avec Cisco ont été levés.

En novembre dernier, Broadcom annonçait son intention de racheter son compatriote Brocade pour un montant de 5,9 milliards de dollars. Voir à ce propos notre précédent article « Broadcom a les yeux de Chimène pour Brocade ».

La société vient de recevoir le feu vert des autorités américaines et peut donc maintenant mener cette acquisition à son terme. Les instances de régulation étaient initialement hésitantes, craignant des retombées pour Cisco. De fait, Cisco achète certains de ses composants chez Broadcom, tout en étant un concurrent de Brocade. Le rachat de Brocade par Broadcom pourrait donc se traduire par un durcissement des relations commerciales avec Cisco.

La firme a garanti aux autorités que cela ne serait pas le cas un qu’un pare-feu interne serait mis en place pour éviter toute fuite d’information préjudiciable à Cisco.

Un géant du silicium

Broadcom fait aujourd’hui partie du groupe Broadcom Limited, ex Avago Technologies. Lequel a multiplié les rachats stratégiques au cours des années : LSI en 2013 pour 6,6 milliards de dollars ; Emulex en 2015 pour 610 millions de dollars ; puis Broadcom en 2015 pour 37 milliards de dollars.

C’est suite au rachat de Broadcom qu’Avago a changé de nom pour Broadcom Limited. Broadcom a pour sa part une longue tradition de croissance externe par acquisitions.

À lire aussi :
Avago Technologies veut mettre la main sur Broadcom
ARM livre ses cœurs de processeurs Cortex-A55 et Cortex-A75
Dell boucle l’acquisition d’EMC et devient un nouveau géant de l’IT

Crédit photo : © Ken Wolter – Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur