Rachat de Yahoo : Marissa Mayer reste encore un peu

Régulations
Marissa Mayer
1 44 Donnez votre avis

Yahoo a confirmé le rachat de ses activités Internet par Verizon pour 4,8 milliards de dollars. Mais la grande surprise est que Marissa Mayer reste aux commandes. Pour combien de temps ?

Finalement les rumeurs du week-end se sont révélées exactes. Verizon rachète les activités Internet de Yahoo pour la somme de 4,8 milliards de dollars. La firme américaine rejoint ainsi l’opérateur télécom qui s’était emparé d’AOL l’année dernière. Le CEO de Verizon a indiqué dans un communiqué que Yahoo serait intégré dans la même division qu’AOL avec pour ambition de créer « un groupe international de médias de premier rang et d’aider à accélérer nos revenus dans la publicité en ligne ».

Mais la question qui restait en suspens était la présence ou non dans ce rachat de Marissa Mayer, CEO de Yahoo. Le New York Times la voyait sur le départ avec à la clé un chèque de 57 millions de dollars. Eh bien non, Marissa Mayer a en parallèle de la communication financière officielle, publié une déclaration distincte. Dans celle-ci, elle précise « pour moi personnellement, je prévois de rester. J’aime Yahoo et je crois en vous. Il est important pour moi de voir Yahoo commencer un nouveau chapitre ».

Un avenir incertain

Cette sortie est suffisamment vague pour multiplier les interprétations. Elle peut vouloir rester jusqu’à ce que l’opération de rachat soit finalisée d’ici 2017. Elle peut aussi souhaiter s’inscrire dans le long terme et rejoindre Verizon. A voir dans les prochains mois, la position du nouveau propriétaire, Verizon, vis-à-vis de l’avenir de Marissa Mayer.

Elle focalise les critiques des actionnaires de Yahoo qui lui reprochent sa stratégie. Starboard Value, fonds activiste, n’hésitait pas à l’attaquer  en critiquant, « « de mauvaises performances financières, un management médiocre, de mauvaises pratiques en termes de recrutement et de rémunération, et le fait que le conseil ne puisse rendre des comptes ».

A lire aussi :

Vente de Yahoo : Mozilla un cadeau empoisonné à 1 milliard de dollars

La vente de Yahoo ne ferait pas recette
 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur