Des rachats pour IBM et Cisco : ruée vers OpenStack

CloudIAASPAAS
4 30 Donnez votre avis

IBM se paye Blue Box, et son offre de Cloud privé hébergé totalement infogéré. Cisco met pour sa part la main sur Piston Cloud Computing et son OS dédié au secteur du Cloud.

La solution Open Source OpenStack est rapidement devenue une des pierres de base du monde du Cloud Computing. Les grands acteurs IT renforcent aujourd’hui leurs positions dans ce domaine. Coup sur coup, IBM et Cisco viennent d’annoncer des rachats de spécialistes de cette plate-forme.

IBM – Blue Box

IBM annonce ainsi l’acquisition de Blue Box, pour un montant non communiqué. La société proposait à ses clients des infrastructures de Cloud privé hébergé, avec support de l’hyperviseur KVM et des conteneurs Docker, ainsi que de Cloud Foundry, qui permet d’ajouter une dimension PaaS à cette offre.

Blue Box ne loue pas des serveurs isolés, mais uniquement des Cloud complets. Par exemple un cluster de 96 cœurs, 384 Go de Ram et 3,6 To de stockage coûte 4 000 dollars pour la mise en place et 5 000 dollars mensuels de frais d’utilisation, service en 24×7 inclus.

Avec cette acquisition, IBM met non seulement la main sur une équipe de spécialistes d’OpenStack, mais également sur une offre de Cloud privé hébergé totalement infogérée, qui pourra venir en complément de ses propres solutions (rappelons que Big Blue a tout récemment ajouté à SoftLayer, le Cloud public qu’il a racheté en 2013, la possibilité de gérer des VM depuis OpenStack).

« L’acquisition de Blue Box accélère la stratégie Open Cloud d’IBM, permettant ainsi à nos clients de déplacer données et applications à travers différents Clouds et d’adopter des environnements de Cloud hybrides », résume Jim Comfort, patron des Cloud Services chez IBM.

La firme va continuer à supporter les clients de Blue Box, tout en les orientant, au besoin, vers ses autres offres Cloud. À commencer probablement par son réseau de datacenters SoftLayer et son PaaS Bluemix.

Cisco – Piston Cloud Computing

Autre annonce de la journée, Cisco souhaiterait acquérir la société Piston Cloud Computing. Cette dernière propose l’offre Piston CloudOS, un système d’exploitation facilitant l’administration de clusters de serveurs, avec le support d’un large ensemble de technologies.

Nous retrouvons ainsi OpenStack (sur une base Linux), appuyé de multiples frameworks, dont des offres Big Data signées Apache, comme Hadoop ou Spark. L’offre de Piston devrait permettre d’appuyer les travaux de Metacloud, spécialiste du déploiement de Cloud privés OpenStack, récemment racheté par Cisco (voir l’article « Cisco rachète Metacloud, spécialiste d’OpenStack »).

« Pour rassembler des Cloud autonomes, Cisco et ses partenaires sont en train de construire l’InterCloud. Notre portefeuille de services technologiques et Cloud offre aux clients le choix de construire leurs propres Cloud privés ou de consommer des services de Cloud Computing à partir d’un fournisseur InterCloud », explique Hilton Romanski, responsable Business Development chez Cisco.

La stratégie est donc relativement proche de celle d’IBM, avec la volonté à la fois de favoriser la mise en place de Cloud, mais également leur interconnexion. Deux domaines très demandeurs en serveurs et équipements réseau, les deux spécialités de Cisco.

À lire aussi :

Le marché des serveurs euphorique, Cisco et Lenovo sur un nuage
Résultats IBM : bénéfices en hausse, chiffre d’affaires en baisse
Cloud : IBM intègre OpenStack à SoftLayer

Crédit photo : © Peshkova – Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur