Télégrammes : Racheter Twitter et exclure Trump, 500 apps Android vérolées par un spyware, Des navettes autonomes pour les salariés Apple

AppsMalwaresMobilitéOS mobilesPolitique de sécuritéSécurité

Avant de se pencher sur la directive des travailleurs détachés, il est temps de lire les télégrammes du soir.

Racheter Twitter et exclure Trump. Une ancien espionne de la CIA, Valérie Plame Wilson, s’est donnée pour mission de bouter Donald Trump de Twitter. Comment ? En devenant majoritaire chez Twitter. La mata hari américaine vient de lancer une page sur Gofundme pour récolter des fonds afin de pouvoir racheter le site de micro-blogging. L’ambition est de récolter 1 milliard de dollars (le compteur affichait plus de 5560 dollars au moment de l’écriture de cet article), pour influer sur la stratégie de Twitter. Parmi ces inflexions, il y a le banissement du Président des Etats-Unis de la plateforme. Donald Trump utilise le tweet comme vecteur de sa communication politique, au point de donner des sueurs froides à ses communicants et chargés de la diplomatie. Un analyste a expliqué récemment qu’en éliminant Donald Trump de sa plateforme, Twitter perdrait un cinquième de sa valeur, soit 2 milliards de dollars en moins.

500 apps Android vérolées par un spyware. L’équipe de recherche de Lookout vient de découvrir un SDK publicitaire appelé Igexin  qui a infecté plus de 500 applications mobiles légitimes du portail Google Play afin de permettre l’installation d’un spyware sur les smartphones et tablettes. Les applications Android concernées incluaient des jeux (dont l’un téléchargé plus de 50 millions de fois), des solutions météorologiques (dont une téléchargée plus de 1 million de fois), des webradios, des éditeurs de photographie (dont l’un téléchargé plus de 1 million de fois) ou encore des utilitaires.

Apple lance un véhicule autonome pour ses salariés. A défaut de conquérir le grand public avec une iCar, Apple pourrait fournir un véhicule autonome aux salariés de son nouveau siège à Cupertino. Selon le New York Times, la société met au point un système de navette au sein d’Infinite Loop pour déplacer les employés d’un endroit à l’autre du campus. Le nom de cette navette serait selon le quotidien américain, PAIL (Palo Alto to Infinite Loop). Apple avait d’autres objectifs sur les voitures autonomes au sein du campus, mais des désaccords avec la direction du travail ont réduit les ambitions de la firme.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur