Rackspace bientôt dans l’escarcelle d’un fonds d’investissement ? (MAJ)

CloudIAASRégulations
0 30 Donnez votre avis

Selon la presse américaine, Rackspace serait proche d’un accord pour se vendre à un fonds d’investissement. Une opération estimée à 4 milliards de dollars.

En 2014, Rackspace était en crise. Le fournisseur de Cloud avait mandaté Morgan Stanley pour étudier différentes options, un partenariat ou une vente. Finalement, la firme américaine avait décidé de relancer la machine avec la nomination d’un nouveau CEO, Taylor Rhodes. A l’époque, Rackspace était valorisée 5,45 milliards de dollars. Toujours en 2014, un fonds activiste, Blue Harbour avait pris une participation dans la société à hauteur de 6,4% (aujourd’hui elle en détient 9%).

Mais depuis, de l’eau s’est évaporée dans le Cloud et la concurrence est toujours aussi rude sur ce marché. En début de semaine, une étude montre que 4 acteurs dominent le secteur, AWS, Microsoft, Google et IBM. Difficile donc de se faire une place quand on a des ambitions internationales comme Rackspace. Ce dernier a d’ailleurs changé sa stratégie en nouant des partenariats avec AWS et Microsoft pour aider les entreprises à basculer sur leur Cloud.

Proche d’un accord avec un fonds d’investissement

Selon le Wall Street Journal, la direction de Rackspace aurait réactivé la piste du rachat et serait en discussion avancée avec un fonds d’investissement. Un accord pourrait intervenir prochainement selon des sources proches du dossier, mais le quotidien économique ne donne pas le nom du fonds acheteur.

Avec cette information, le cours de l’action a augmenté de près de 13% à 29,46 dollars. Selon les analystes, Rackspace est valorisé à 3 milliards de dollars, mais avec les primes le montant du rachat pourrait atteindre 4 milliards de dollars. La société doit présenter ses résultats du deuxième trimestre 2016 en début de semaine prochaine.

MAJ : Le fonds d’investissement qui négocie le rachat de Rackspace se nomme Apollo Global Management.

A lire aussi :

Rackspace, Google, Tyan s’engagent autour d’OpenPower

Cloud : une faille Xen impose encore le reboot d’AWS, Rackspace et IBM

Crédit Photo@romrf-Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur