Randstad France veut s’offrir la société de conseil IT Ausy

ProjetsRégulationsSSII
1 73 Donnez votre avis

Société française de conseil en technologies, Ausy est la cible d’un projet d’offre publique d’achat initié par Randstad France. Son prix : 55 euros par action.

Randstad France, filiale de Randstad Holding, l’un des trois poids lourds mondiaux de l’interim et des services RH avec Adecco et Manpower, annonce son intention de racheter la société française de conseil et ingénierie en hautes technologies Ausy. Le projet d’offre publique d’achat (OPA) amicale porte sur l’ensemble des titres Ausy. Les actionnaires du prestataire IT se verraient proposer 55 euros par action, ce qui représente une prime de 27,6 % par rapport au dernier cours de clôture.

« Les métiers de conseil et d’ingénierie en hautes technologies représentent pour le groupe Randstad un axe de développement majeur complémentaire avec ses activités actuelles », indique le spécialiste du travail temporaire par voie de communiqué. Et le conseil d’administration d’Ausy, qui s’est réuni ce lundi 20 juin, a indiqué « soutenir unanimement le projet » qui valoriserait l’entreprise à 420 millions d’euros.

« Un axe de développement majeur »

Fondée en 1989 par Jean-Marie Magnet, président, fondateur et actionnaire à 20,9 % d’Ausy, l’entreprise a été introduite en Bourse en 1999. En 2015, Ausy a généré un chiffre d’affaires de 394 millions d’euros pour un effectif d’environ 4 500 personnes dans 10 pays, dont 3 100 employés en France (le siège social est installé à Sèvres, dans les Hauts-de-Seine). La société est également très active en Allemagne, en Belgique et aux États-Unis (à travers l’acquisition de Celerity l’an dernier).

Le groupe néerlandais d’interim Randstad, de son côté, a publié un chiffre d’affaires de 19,2 milliards d’euros en 2015 (+11 %) et un bénéfice net en croissance de 53 % à 519 millions d’euros. Le groupe emploie plus de 29 000 collaborateurs dans le monde. La France est son second marché en revenus.

Le dépôt de l’OPA est soumis, entre autres, à l’approbation des autorités réglementaires.

Lire aussi :

Randstad : le Big Data pour gommer le paradoxe du marché de l’emploi

crédit photo © JPstock / Shutterstock.com

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur