Le Raspberry 3 écrase un MacBook sous Scratch

ComposantsDéveloppeursPCPoste de travailProjets
4 15 Donnez votre avis

Les optimisations extrêmes des logiciels permettent au Raspberry Pi de se hisser au niveau de machines bien plus rapides sur le papier. Y compris celles pourvues de puces x86.

La Fondation Raspberry Pi a récemment publié un billet concernant Scratch, outil dédié à l’apprentissage de la programmation, livré en standard avec l’OS de base du Raspberry Pi.

Faute de pouvoir proposer la puissance d’une puce Intel Core de dernière génération, le Raspberry Pi se rattrape sur un cycle de renouvellement assez long, qui permet de laisser suffisamment de temps aux développeurs pour opérer des miracles en matière d’optimisation.

Et le résultat est ici impressionnant. Scratch sur un Raspberry Pi 3 tourne environ deux fois plus vite que sur un ordinateur portable Apple pourvu d’une puce Core i5 d’Intel.

Savoir-faire et assembleur ARM

Cette prouesse est le fruit de deux développeurs : Tim Rowledge, célèbre hackeur du monde Smalltalk, et Ben Avison, bien connu du monde RISC OS et grand spécialiste du code ARM.

« Nous avons fait un travail similaire [par le passé] avec Kodi et Epiphany, et vous pouvez vous attendre à beaucoup plus au cours des deux prochaines années », assure Eben Upton, fondateur de la Raspberry Pi Foundation. Nous nous rappelons en effet les travaux de la Fondation autour du navigateur web Epiphany, menés par des experts de Collabora et (là encore) de RISC OS Open (voir à ce propos notre précédent article « Le navigateur web du Raspberry Pi met le turbo »).

À lire aussi :

Raspberry Pi : le PiDrive de Western Digital accessible en France
Le Raspberry Pi 3 utilisé comme serveur web de production
10 questions pour connaître le Raspberry Pi 3 (quiz)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur