Le Raspberry Pi 3, première machine desktop ARM ?

ComposantsOSPCPoste de travail
Raspberry Pi 3
6 3 2 commentaires

Le processeur ARM 64 bits du Raspberry Pi 3 lui permet-il enfin d’aborder sereinement le monde desktop ? Analyse.

Avec son surcroît de puissance, le Raspberry Pi 3 se rapproche fortement des besoins des utilisateurs desktop. Certes, des OS de ce type, comme Raspbian, étaient déjà accessibles sur les Pi 1 et Pi 2, mais ces cartes mères manquaient d’atouts pour se montrer convaincantes en tant que poste bureautique.

Le processeur ARM 64 bits quadricœur Cortex-A53 cadencé à 1,2 GHz et les 1 Go de RAM devraient être suffisants pour une utilisation relativement confortable en bureautique de base. En plus de Linux, d’autres solutions pourraient voir le jour. S’il est vain d’espérer une mouture classique de Windows adaptée au Pi 3, la demande pour Android s’accentue.

Des parcs bureautiques de Raspberry Pi 3 ?

Le module WiFi + Bluetooth du Raspberry Pi 3 est un plus pour cette machine, qui devient ainsi utilisable immédiatement en environnement sans fil. Même chose avec cette capacité à fournir plus de puissance aux périphériques USB, qui permettra d’alimenter des disques durs externes sans passer par un hub USB.

Un support du démarrage en réseau est également évoqué, permettant d’envisager un boot en réseau d’un parc de Raspberry Pi. Clients légers et postes bureautiques de base peuvent maintenant basculer en masse sur le Pi.

Il faudra également compter avec l’effet d’entrainement que produit le terminal britannique. Des alternatives, comme l’Odroid-C2, commencent à apparaître, avec à la clé plus de vitesse (2 GHz), plus de RAM (2 Go) et une meilleure solution de stockage (eMMC). Le Bulgare Olimex et l’Américain Pine64 sont également attendus avec les A64-OLinuXino et Pine64+ 2 Go.

À lire aussi :
Le Raspberry Pi 3 passe au 64 bits !
Ubuntu s’invite en force sur le Raspberry Pi 3
Le Coréen Odroid-C2 s’attaque au Raspberry Pi 3


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur