Le Raspberry Pi 3 capable de démarrer directement en USB

ComposantsPCPoste de travail
0 0 Donnez votre avis

Booter un Raspberry Pi sur un disque externe, sans carte SD. Voilà ce que proposeront bientôt les développeurs de la Fondation.

La Fondation Raspberry Pi travaille à une nouvelle fonctionnalité pour ses cartes mères ARM : la possibilité de démarrer directement sur un périphérique connecté en USB, sans passer par une carte SD.

Le firmware et l’OS sont habituellement placés sur une carte SD. C’est ici un petit espace mémoire du processeur qui sera modifié pour permettre de choisir une autre façon de démarrer. Jusqu’alors, il supportait le boot sur carte SD ou en mode USB device. Prochainement il pourra s’accommoder d’un périphérique USB ou d’un boot en mode réseau.

La Fondation doit faire tenir tous ces changements dans les 32 ko de mémoire non volatile intégrés au Broadcom BCM2837. Seul le Raspberry Pi 3 pourra profiter de ces avancées.

Des alternatives existent

Le démarrage direct sur un disque connecté en USB reste encore à l’état de version bêta. Les développeurs indiquent que certaines unités de stockage prennent trop de temps à s’initialiser, faisant ainsi capoter cette procédure. D’autres demandent des protocoles spécifiques qui ne sont pas implémentés.

Notez qu’une autre méthode permet d’ores et déjà de démarrer sur un disque connecté en USB. Elle consiste à placer le code de démarrage, le firmware et le kernel de l’OS sur un carte SD, puis de charger ce dernier avec des paramètres lui indiquant que le système de fichiers est placé sur un périphérique USB. Une solution valable aussi bien avec les systèmes Linux que des offres plus exotiques, comme RISC OS.

À lire aussi :
Linux passe au 64 bits sur le Raspberry Pi 3
Raspberry Pi : le Compute Module 3 est en approche
Le Raspberry Pi et 7 concurrents en héritiers de la révolution ARM


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur