Le grand reboot des Boeing 787 a commencé

Politique de sécuritéSécurité

Bug : trois modules de commande du Boeing 787 pourraient se réinitialiser simultanément et entraîner une perte de contrôle de l’appareil. Un redémarrage régulier du système s’impose.

Encore un bug pour un long courrier…  La Federal Aviation Association (FAA) indique dans une consigne datée du 2 décembre que trois modules de commande (FCM, flight control modules) du Boeing 787 Dreamliner doivent être redémarrés régulièrement. À defaut, les pilotes pourraient finir par perdre temporairement le contrôle de l’appareil, avertit l’administration américaine en charge de l’aviation civile.

Des cycles de 21 jours

« Les trois modules de commande de vol du 787 pourraient se réinitialiser simultanément si ils restent allumés pendant 22 jours », prévient la FAA. Tous les avions Boeing 787 opérés dans le monde (Air France compte deux Boeing 787-9 Dreamliner dans sa flotte) seraient concernés. La FAA exhorte les compagnies à effectuer une redémarrage régulier du système pour s’assurer que ce bug ne finisse pas par causer un accident.

Les compagnies aériennes doivent redémarrer leur Dreamliner « par intervalles ne devant pas dépasser 21 jours », précise la FAA. Boeing et ses partenaires travaillent au développement d’une solution qui permette de règler le problème. Et celle-ci doit être proposée d’ici le second trimestre 2017. Cette annnonce intervient après d’autres incidents pour les Boeing 787, des problèmes de batteries lithium-ion aux incidents de moteurs.

Lire aussi :

Une panne informatique cloue les avions de Delta au sol (MAJ)
Des avions cloués au sol après une attaque informatique
American Airlines : il y avait un iPad (en panne) dans l’avion

crédit photo © wings777 via Visualhunt.com / CC BY-NC-ND

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur