Reprise des discussions entre Intel et Altera

ComposantsPoste de travail
1 8 Donnez votre avis

Intel reviendrait à la charge pour un rachat d’Altera. Le deal pourrait atteindre les 13 milliards de dollars. Une acquisition record pour Intel.

Un des plus gros rachats jamais opérés par Intel se déroule aujourd’hui en pointillés : celui d’Altera. Fin mars, l’acquisition d’Altera par le numéro un des semi-conducteurs avait défrayé la chronique (voir l’article « Intel pourrait s’offrir Altera pour 10 milliards de dollars »). Et depuis, silence radio.

Jusqu’à hier… Le New York Post révèle en effet que les deux sociétés ont repris leurs pourparlers. Début avril, la discussion s’enlisait, Intel et Altera n’ayant pas réussi à se mettre d’accord sur un prix. Intel espère convaincre son partenaire avec une somme plus élevée. Un montant pouvant atteindre les 13 milliards de dollars (soit 11,6 milliards d’euros) est maintenant évoqué.

Selon des sources proches du dossier, un accord pourrait être conclu rapidement (d’ici quelques semaines). Cette reprise des négociations a été bien accueillie par les marchés. L’action Intel prenait hier 1,27 % sur le Nasdaq, pour atteindre les 33,41 dollars. Celle d’Altera a bondi de 5,65 %, pour se hisser à 46,93 dollars.

Une acquisition stratégique

Altera permettra aux processeurs d’Intel de franchir un nouveau palier de sophistication. La firme intègre d’ores et déjà des FPGA dans ses Xeon (voir l’article « Intel injecte un FPGA dans ses puces Xeon pour datacenters »).

Les composants reprogrammables sont justement la spécialité d’Altera qui proposent plusieurs gammes de FPGA (field-programmable gate array) et CPLD (complex programmable logic devices).

À lire aussi :
IDF 2015 : Intel fait les yeux doux à la Chine (et à Rockchip)
Processeurs mobiles : Intel réalise une percée sur les tablettes
Intel livre des SSD PCI Express à moins de 1 dollar le Go


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur