Poste de travailVirtualisation

RES Software virtualise les systèmes informatiques de France Télécom-Orange

res-software-virtualise-systemes-informatiques-france-telecom-orange
3 1 Donnez votre avis

RES Software compte un nouvel adoptant de marque pour sa solution Workspace Manager : France Télécom-Orange, qui va virtualiser son infrastructure informatique à hauteur de 100 000 postes.

France Télécom-Orange va virtualiser en masse ses systèmes informatiques, à hauteur de 100 000 postes, avec le concours de RES Software et sa solution Workspace Manager.

La démocratisation du haut débit, la montée en puissance du cloud computing et l’émergence de nouvelles conceptions du datacenter ont redéfini l’organisation des infrastructures. Première étape tangible, la centralisation des ressources et leur distribution au moyen des technologies de virtualisation.

« La solution de RES Software […] facilitera la mise en place d’un environnement de travail flexible et simple d’utilisation attendu par notre personnel« , estime ainsi Christian Eychene, vice-président du service IT Infrastructure Technologies & Engineering pour Orange.

Au premier abord, la solution Workspace Manager se construit sur une contradiction : se concentrer sur l’optimisation des ressources pour flexibiliser l’environnement desktop. En d’autres termes, prendre le problème à la racine et en faire bénéficier l’utilisateur final. A ces fins, RES Software introduit une dimension contextuelle dans la gestion des données, applications et services, dont la télédistribution s’effectue en fonction de l’identité et des préférences de l’utilisateur.

Le bon contenu, au bon moment

De nombreuses variables peuvent en ligne de compte (qualification, horaire de travail, terminal utilisé…), définissables au loisir des administrateurs. « Il s’agit de mettre le bon contenu à disposition au bon moment« , résume RES Software sur son site commercial. Pour mettre le concept en application, Workspace Manager 2012 reprend les fondements de la version 2011 et y adjoint des modèles de politiques prédéfinis pour les logiciels Google Chrome, iTunes, Microsoft Lync, Mozilla Firefox, Skype et WinZip. La solution est certifiée Citrix est VWware.

Centraliser l’information implique de centraliser son contrôle. Via une console unique, l’administrateur peut obtenir un aperçu global des états, lui permettant d’intervenir à distance en cas de problème. En quelques clics, cette interface de gestion ouvre à la synchronisation des fichiers et dossiers pour permettre aux collaborateurs de rester actifs en situation de mobilité. Autre scénario, l’apposition automatique de signatures professionnelles sur tous les mails sortants (compatible avec Microsoft Office 365).

Dans l’optique d’un retour sur investissement à court terme, RES Software prétend minimiser le coût d’acquisition de l’équipement des salariés. C’est le rôle de la composante principale du premier module Composition & Personalization : intégrer une infrastructure préexistante au sein d’un environnement virtualisé, grâce à des assistants de paramétrage automatique.

Autre module, Advanced Administration, qui intègre des outils de reporting, de vérification de conformité des postes de travail et de gestion des stratégies hybrides. Quant au module Security & Performance, il assure la granularité des politiques d’accès (terminal, système, applications, fichiers), le contrôle de l’installation de logiciels par des tiers, le blocage des interactions entre certaines applications et la virtualisation des périphériques.

Parmi les références de RES Software, le secteur public et la santé dominent, aux côtés de l’environnement, de la finance et des transports. En France, l’un des plus illustres clients était jusqu’alors Veolia Propreté Sud-Ouest, qui a déployé, en 2008, la solution Workspace Manager sur 650 postes pour 750 utilisateurs. « Nous avons réduit de 50% le temps de travail des équipes support« , en conclut Thierry Morgant, le responsable informatique de Veolia.

Crédit photo : S.john – Shutterstock.com