Alphabet, maître de la bourse et surtout champion de la pub

GouvernanceRégulations
5 3 Donnez votre avis

Tout va bien pour Alphabet, qui peut compter sur l’activité publicité de Google pour booster son chiffre d’affaires et ses bénéfices.

Les derniers résultats trimestriels d’Alphabet, le groupe dont fait partie Google, viennent de tomber. Sur Q4 2015, le chiffre d’affaires de la société grimpe de 18 % par rapport à la même période de l’année précédente, à 21,3 milliards de dollars, dont 21,2 milliards de dollars pour le seul Google (soit 99 % du total). À taux de change constant, cette hausse aurait été de 24 %.

Le résultat net prend un petit 5,3 %, à 4,9 milliards de dollars. Toutefois, sans prendre en compte certaines opérations exceptionnelles, c’est 6 milliards de dollars de bénéfices et une hausse de 30 % qui a été enregistrée. Une performance que nous retrouvons sur le gain par action en données corrigées, qui se fixe à 8,67 dollars, +28 %.

Alphabet un champion…

Sans surprise, ces excellents résultats, au-dessus des attentes des analystes, valent à l’action GOOGL de grimper sur le Nasdaq. Le titre prenait hier 1,24 % en séance, à 770,77 dollars. Suite à l’annonce de ces résultats trimestriels, il grimpe de 4,19 % à 803,03 dollars à l’heure où nous écrivons ces lignes. La capitalisation boursière du groupe s’élève actuellement à 530,08 milliards de dollars, contre 534,66 milliards de dollars pour Apple.

Alpabet est donc à deux doigts de passer de succéder à Apple dans le domaine de la puissance financière sur les marchés, comme nous l’avons suggéré hier. Voir à ce propos notre article « Alphabet de Google en passe de devenir plus puissant qu’Apple ». La firme de Cupertino pourrait toutefois rapidement rebondir, les rumeurs autour de nouveaux iPad se multipliant.

… de la publicité

99 % du CA trimestrel d’Alphabet est réalisé par Google. Et ce dernier est motorisé à 90 % par ses activités dans le secteur de la publicité. In fine, il y a une grosse différence entre ce qu’Alphabet veut être et ce qu’il est réellement. Alphabet se veut un des leaders du monde high-tech et Google un géant du net. Dans la pratique, Alphabet est à 86,4 % un diffuseur de publicités, et rien d’autre.

Google ne manque toutefois pas de rappeler que ses services web sont particulièrement populaires. Et d’indiquer que plus d’un milliard de personnes se connectent chaque mois sur Gmail. Un chiffre largement boosté par Android, qui favorise l’utilisation du service de courrier électronique de Google. Une façon de signaler à Gartner que si Microsoft s’impose dans le monde du mail professionnel (voir « E-mail dans le Cloud : Microsoft distance Google »), Google domine les webmails tous secteurs confondus.

Google in, high-tech out

Sur l’année, Alphabet réalise un chiffre d’affaires de 75 milliards de dollars, pour un résultat opérationnel de 19,9 milliards de dollars. Mais tous ne sont pas égaux dans le groupe.

Google représente 74,5 milliards de dollars de chiffre d’affaires et un résultat d’exploitation de 23,4 milliards de dollars. Et les autres activités du groupe ? Elles représentent un chiffre d’affaires de 448 millions de dollars, pour une perte sèche de 3,6 milliards de dollars. Nous comprenons maintenant mieux pourquoi le groupe Alphabet a été créé. Il permet de séparer les dettes colossales liées aux nouvelles activités des bons résultats du géant de la pub Google.

À lire aussi :
Google et Red Hat font front commun sur les conteneurs
Google annonce un plan de rachat d’actions : le titre flambe
Google ouvre ses portes aux start-ups mobiles des pays émergents

Crédit photo : © Stocksnapper – Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur