Les résultats d’Atos dopés par l’infogérance et le Big Data

Big DataCloudData & StockageProjetsSSII
1 19 Donnez votre avis

Porté par l’infogérance, le Big Data et la cybersécurité, Atos a publié un résultat net 2015 en croissance de 53%. Et les perspectives 2016 de la SSII française séduisent les marchés.

Le groupe Atos a publié mercredi un résultat net part du groupe de 406 millions d’euros pour l’année 2015, soit une hausse de 53% par rapport à 2014. À 10,686 milliards d’euros, son chiffre d’affaires a gagné 18% à périmètre et taux de change courants (+0,4 % à périmètre et taux de change constants). Les prises de commandes ont bondi de 23%, à 11,214 milliards d’euros. Quant à la marge opérationnelle de l’entreprise, elle a représenté 8,3 % du chiffre d’affaires 2015. Et le flux de trésorerie du groupe a atteint 450 millions d’euros, soit plus que les 420 millions d’euros attendus.

Avec la transition vers le Cloud hybride, l’infogérance a pesé 5,658 milliards d’euros (+23,6% à périmètres courants, +0,4% à périmètres constants). C’est plus que le chiffre d’affaires du conseil et de l’intégration de systèmes (3,255 milliards d’euros), en hausse de 3,8% à périmètres courants, mais en repli de 2,2% à périmètres constants. L’activité Big Data et cybersécurité a rapporté 597 millions d’euros à Atos sur l’année (+6,2% de croissance organique). Quant au chiffre d’affaires de Worldline (paiements et services transactionnels), il a atteint 1,176 milliard d’euros (+4,7%).

Atos fait la joie des marchés

« En Amérique du Nord, l’amélioration de la profitabilité a été générée grâce à celle de la marge sur projets pour de grands contrats et à des actions fortes sur les coûts directs et indirects, dont les premiers résultats de l’intégration de Xerox ITO. La profitabilité s’est aussi améliorée en Allemagne grâce à une forte industrialisation des coûts de production et en France par les synergies de coûts sur le périmètre Bull », a indiqué le groupe. Selon son Pdg, Thierry Breton, l’entreprise s’appuie sur une « dynamique commerciale solide » et un chiffre d’affaires « généré à 75% par des contrats pluriannuels ».

Pour l’année 2016, Atos prévoit un flux de trésorerie disponible de l’ordre de 550 millions d’euros. Le groupe table également sur une marge opérationnelle comprise entre 9 et 9,5% d’un chiffre d’affaires en hausse de 8 % à taux de change constants par rapport à 2015. Le groupe vise, enfin, une augmentation de son résultat net « d’au moins 30 % » sur l’exercice en cours. Ces perspectives séduisent les marchés. L’action Atos a bondi de +3,18% à 66,55 euros à 16h00 mercredi.

Lire aussi :

BT, IBM, Atos… remportent le contrat Cloud de la Commission européenne
Atos rachète Unify et renforce son alliance avec Siemens

crédit photo © 360b / Shutterstock.com

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur