Résultats HP : HPE rassure, HP Inc. inquiète

CloudExternalisationProjetsServeurs
2 7 Donnez votre avis

Le chiffre d’affaires d’HP avant scission a baissé de 7 % en 2015. Le repli du segment PC et imprimantes (HP Inc.) se confirme, mais les perspectives de Hewlett Packard Enterprise rassurent.

Hewlett Packard Enterprise (HPE), la société qui regroupe l’activité de services IT aux entreprises de l’ex-HP, a positivement surpris les marchés, mardi 24 novembre, après la publication des résultats du 4e trimestre et de l’année 2015 du groupe scindé en deux depuis le 1er novembre. En revanche, HP Inc. (HP), l’entité PC et imprimantes, a déçu. Les revenus des activités PC et imprimantes ont baissé de 14 % chacune au quatrième trimestre. Les services financiers aux entreprises ont également diminué de 11 %, les services aux entreprises ont reculé de 9 % (applications métiers, solutions d’infrastructure et outsourcing) et les logiciels de 7 %. Seuls les revenus de l’ancienne division Enterprise Group (serveurs, stockage…) ont progressé de 2 % grâce aux solutions réseaux (+35 %).

Sur l’exercice fiscal 2015, le chiffre d’affaires combiné de feu Hewlett-Packard Company a atteint 103,4 milliards de dollars, soit une baisse de 7 % sur un an (mais de 2 % ‘seulement’ à taux de change constant). Au quatrième trimestre clos le 31 octobre, les revenus de l’ex-HP ont également baissé de 9 % (3 % à taux de change constant) à 25,71 milliards de dollars. Son bénéfice net annuel est en repli à 1,32 milliard de dollars, contre 1,33 milliard un an auparavant. En revanche, son bénéfice par action a augmenté de 4 % à 73 cents (normes GAAP) au dernier trimestre de 2015.

HPE affiche ses priorités pour 2016

Dans ce contexte, HPE, l’entité la plus rentable de l’ancien groupe, maintient son objectif de bénéfice par action : de 1,85 dollar à 1,95 dollar par action en 2016, et de 37 cents à 41 cents par action au premier trimestre. Alors que HP Inc. a révisé ses ambitions à la baisse, avec un bénéfice par action compris entre 1,59 et 1,69 dollar en 2016, contre un objectif initial de 1,67 à 1,77 dollar par action. Hier soir au NYSE, les actions HPE et HP Inc ont clôturé en baisse de plus de 1 % et 9 %, respectivement. Mais HPE a repris des couleurs lors des transactions après bourse.

Interrogée par Re/Code, Meg Whitman, présidente de l’ancien groupe et de Hewlett Packard Enterprise aujourd’hui, reste optimiste. Elle a souligné que les activités pilotées par HPE ont enregistré un deuxième trimestre de hausse à taux de change constant, et réaffirmé le bien-fondé de la scission. « Les deux sociétés sont déjà plus agiles que lorsqu’elles étaient combinées… Maintenant, elles prennent leur envol », a-t-elle déclaré. La dirigeante a précisé ses priorités pour l’année à venir : la croissance des revenus en prenant en compte l’effet de change, l’augmentation de la marge opérationnelle et de la trésorerie, et la mise en oeuvre de la « feuille de route de l’innovation ».

Lire aussi :

Cloud public : HPE affiche sa préférence pour Azure
HP Enterprise : un acte de naissance pollué par un futur plan social

crédit photo © Hewlett Packard Enterprise

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur