Résultats : Oracle en panne de croissance sur le dernier trimestre

CloudEditeurs de logicielsIAASLogicielsMiddlewarePAASProjets
6 44 Donnez votre avis

Chiffre d’affaires stable, mais bénéfice en baisse : le Cloud ne permet pas à Oracle de compenser l’effritement de son activité logicielle, et l’écroulement de son activité matérielle.

Oracle vient de publier les résultats de son second trimestre de l’année fiscale 2015-2016. Le renforcement du dollar vaut à la société de céder du terrain. Son chiffre d’affaires est ainsi en baisse de 6,3 %, à 9 milliards de dollars. À taux de change constant, il se serait maintenu à son niveau de l’année passée, précise Oracle. Cela reste malgré tout légèrement en dessous des attentes des analystes, qui tablaient sur 9,06 milliards de dollars de CA.

L’autre mauvaise nouvelle est à aller chercher du côté des bénéfices nets. C’est ici la dégringolade : -12 % sur un an, à 2,2 milliards de dollars. En données corrigées, ne prenant pas en compte certains éléments exceptionnels, le gain par action atteint les 63 cents (+1 cent). Soit mieux que les 60 cents attendus par les spécialistes du monde de la finance. Oracle sauve donc les meubles, mais sans convaincre.

Cloud en hausse, hardware en berne

Le Cloud progresse bien : 649 millions de dollars de CA, +26 % (+31 % à taux de change constant). Notez cependant qu’Oracle connaît plus de réussite sur le PaaS et le SaaS (484 millions de dollars, +34 %) que sur l’IaaS (165 millions de dollars, +7 %).

L’activité historique de la firme, le logiciel classique, perd 7 %, à 6,4 milliards de dollars (inchangé à taux de change constant). Idem pour les services, qui baissent de 8 %, à 861 millions de dollars (inchangé à taux de change constant).

Enfin, le matériel, essentiellement des serveurs, recule encore et toujours, avec un chiffre d’affaires en baisse de 16 % sur un an (-11 % à taux de change constant), à 1,1 milliard de dollars.

À lire aussi :
Humeur : quand Larry Ellison (Oracle) snobe IBM et SAP
Sparc M7 : Oracle vient titiller la puissance du mainframe
OpenWorld 2015 : Oracle trace la feuille de route de Java


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur