Résultats : Oracle soutenu par ses activités Cloud

Bases de donnéesCloudData & StockageEditeurs de logicielsGouvernanceProjetsRégulations
2 1 Donnez votre avis

Le Cloud permet à Oracle de limiter en grande partie la casse enregistrée sur le hardware et les taux de change. Le CA et le bénéfice cèdent toutefois du terrain sur l’exercice.

Oracle vient de livrer les résultats de son quatrième trimestre de l’exercice décalé 2015-2016. les revenus de la firme restent globalement stables par rapport à la même période de l’année précédente, à 10,6 milliards de dollars, -1 %.

Le bénéfice net progresse de 2 %, à 2,8 milliards de dollars. Le revenu par action en données corrigées se fixe à 81 cents, en ligne avec les attentes des analystes, qui tablaient sur 82 cents. Ces résultats solides valent à l’action de prendre près de 2 % dans les échanges hors séance, à 39,4 dollars.

Résultats en baisse sur l’année

Sur l’année, la situation est un peu moins glorieuse, avec un chiffre d’affaires en baisse de 3 %, à 37 milliards de dollars et un bénéfice net qui cède 10 %, à 8,9 milliards de dollars. Il n’y a toutefois pas péril en la demeure Oracle, puisque la firme doit une grande partie de cette baisse aux variations du dollar.

Reste quelques éléments intéressants concernant les activités de la société. Petite baisse sur le logiciel, avec un chiffre d’affaires en recul de 5 % (inchangé à taux de change constant), à 26,1 milliards de dollars. Grosse claque sur le hardware, qui chute de 10 %, à 4,67 milliards de dollars. Oracle peut toutefois compter sur le Cloud, qui progresse sur l’année de 36 %, à 2,85 milliards de dollars.

À lire aussi :
Oracle corrige les failles de ses produits… et de Java
Oracle limite les évolutions de Linux à la sécurité
Oracle cartonne sur le Cloud et trébuche sur les serveurs


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur