Résultats : Qualcomm marque le pas au deuxième trimestre

ComposantsMobilitéPoste de travailSmartphonesTablettes
3 4 Donnez votre avis

La baisse se poursuit pour Qualcomm. La firme se prépare toutefois un avenir plus serein avec ses composants de nouvelle génération.

Qualcomm livre aujourd’hui les résultats du deuxième trimestre de son exercice 2016. Une annonce importante, la firme étant l’un des acteurs majeurs du monde ARM, en particulier dans le secteur des smartphones.

Le chiffre d’affaires de la société accuse un repli de 19 % sur un an, à 5,6 milliards de dollars. Malgré tout, le résultat net progresse de 11 %, à 1,2 milliard de dollars. Le résultat net par action gagne pour sa part 24 %, à 78 cents.

Il s’agit toutefois d’une croissance en trompe l’œil. La firme a en effet récupéré 266 millions de dollars sur un contrat de licence, alors qu’un an plus tôt, elle devait payer 975 millions de dollars de frais suite à une enquête des autorités antitrust chinoises. Sans prendre en compte les opérations exceptionnelles enregistrées par la société, le bénéfice net plonge de 34 %, à 1,6 milliard de dollars, et le bénéfice net par action de 26 %, à 1,04 dollar. Cela reste malgré tout au-dessus des attentes des analystes.

Les licences en (maigre) renfort

189 millions de puces MSM – le haut de gamme pour smartphones – ont été vendues au cours du trimestre, contre 233 millions un an plus tôt, soit une baisse de 19 %. La firme devrait toutefois se rattraper au second trimestre, avec une plus large disponibilité de son nouveau vaisseau amiral, le Snapdragon 820.

Qualcomm limite également la casse grâce aux ventes de puces sous licence (essentiellement des modems 3G/4G, intégrés à d’autres composants). La baisse n’est ici que de 13 %, avec 337 millions de composants écoulés.

Un accord avec HiSense devrait permettre à Qualcomm d’investir le marché chinois. Un autre a été signé avec LG Electronics, réglant ainsi le différend existant entre les deux sociétés.

À lire aussi :
ARM : le Qualcomm Snapdragon 820 bat l’A9 d’Apple
Canonical mise sur Qualcomm pour sa plate-forme IoT
Qualcomm passe la 4G au Gigabit

Crédit photo : © Christophe Lagane – Silicon.fr

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur