RSSI chez Yahoo, un poste en CDD ?

Sécurité
2 13 Donnez votre avis

Yahoo a du mal à recruter et surtout à fidéliser son responsable de la sécurité informatique (RSSI). La firme vient d’annoncer la nomination de Bob Lord, troisième à occuper le poste en 6 mois.

Comment garder un RSSI ? C’est la question que peut se poser Yahoo après la nomination de Bob Lord comme CISO (Chief Information Security Officer). Il remplace Ramses Martinez, qui avait pris ses fonctions en juillet dernier. Un rôle de courte durée car, au mois d’août, ce dernier a cédé aux sirènes de Cupertino pour intégrer l’équipe de sécurité d’Apple. En juin dernier, Yahoo avait déjà perdu Alex Stamos, qui a rejoint Facebook comme responsable de la sécurité. Au final, Bob Lord est le troisième RSSI en 6 mois pour Yahoo.

Bob Lord n’est pas un inconnu. Récemment, il a officié comme CISO free-lance pour Rapid 7, société spécialisée dans la sécurité IT. Auparavant, il a mené plusieurs missions de sécurité pour Twitter et a accompagné différentes sociétés comme Red Hat, AOL et Netscape dans le lancement de solutions de sécurité.

Un renforcement de la sécurité

Il intègre donc l’équipe de sécurité de Yahoo, baptisée en interne « les Paranoïaques ». Il aura à cœur de continuer le développement des différentes initiatives de la firme américaine. On pense notamment au programme de recherches de bug, mais aussi aux efforts de chiffrement de bout en bout de la messagerie (un plug-in est disponible sur GitHub) et à la double authentification ou aux comptes-clés. Le nouveau RSSI s’attachera également à garantir la sécurité des salariés de Yahoo et des infrastructures de la société.

Ce mouvement intervient après plusieurs autres départs au sein de Yahoo, soulignent nos confrères de ZDNet. La directrice du développement, Jacqueline Reses, a quitté ses fonctions la semaine dernière pour s’occuper d’un programme de financement au sein de Square Capital. Quelque temps avant, c’est la responsable marketing, Kathy Savitt, qui a rejoint TX Entertainment à Hollywood.

A lire aussi :

Yahoo : résultats en baisse, titre en baisse

Yahoo Mail s’invite dans Windows 10

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur