Ruée vers le Cloud : VMware aimerait bien vendre les pelles

CloudEditeurs de logicielsOrchestrationProjetsVirtualisation
1 19 Donnez votre avis

Un changement de pied de VMware dans le Cloud public ? Lors de son événement VMworld, l’éditeur a dévoilé de nouveaux services facilitant la portabilité entre Cloud. Y compris avec AWS et Azure.

VMware vient de lancer ce qu’il espère être son sauveur sur le marché du Cloud public. Un marché où il n’a pas réussi à s’imposer et où de plus en plus d’entreprises se tournent vers des fournisseurs tels qu’Amazon Web Services ou Microsoft Azure…

Lors de son événement VMworld 2016, qui se tient en ce moment à Las Vegas, l’éditeur a présenté Cloud Foundation, un package logiciel visant à aider les entreprises à gérer les Cloud privés, ainsi que l’embryon de nouveaux services facilitant la portabilité des environnements entre différents Cloud. Qu’on parle ici de Cloud privés ou publics, comme ceux d’AWS, Azure et IBM.

« Les entreprises travaillent de plus en plus avec plusieurs Cloud publics et privés pour faire fonctionner leurs applications, mais sont découragées par le défi que représentent la gestion et de la sécurisation des applications à travers différentes plates-formes de Cloud », explique Raghu Raghuram , vice-président exécutif chez VMware.

Un Cloud en quelques heures

Concrètement, Cloud Foundation réunit vSphere (hyperviseur), Virtual SAN (stockage), NSX (réseau) et SDDC Manager, outil permettant d’automatiser et gérer les logiciels de l’offre VMware. Selon l’éditeur, cette solution affranchit « les administrateurs des tâches fastidieuses et complexes d’installation, de configuration, de gestion et de mise à jour de leur infrastructure Cloud rendant possible la création d’un Cloud complet en quelques heures seulement ». L’offre, qui sera disponible sur des systèmes EMC mais aussi sur ceux de Dell ou HPE, est également attendue sur le Cloud d’IBM. L’éditeur présente sa solution comme « une plate-forme unifiée de SDDC (Software-Defined Data Center, NDLR) facilitant la gestion et le fonctionnement des environnements Cloud en entreprise ». Cloud Foundation fera son apparition au troisième trimestre.

Gérer tous les Cloud

VMware a également levé le voile sur une gamme de nouveaux services en mode Saas, les Cross-Cloud Services, visant à faciliter la portabilité de charges de travail d’un Cloud à l’autre. Que ces derniers soient basés sur vSphere ou pas. « Le but est d’apporter de la visibilité sur les usages et les coûts du Cloud, améliorer les politiques de réseau et de sécurité, et automatiser le déploiement, la gestion et la migration des applications et des données à travers des Cloud privés et publics », explique l’éditeur dans un communiqué. Trois services ont été présentés lors de VMworld 2016. Discovery and Analytics gère la découverte et l’intégration des applications du Cloud public. Compliance and Security en supervise la sécurité, y compris avec des environnements applicatifs répartis sur plusieurs Cloud. Deployment and Migration s’adresse aux développeurs et aux administrateurs et facilite la gestion de multiples Cloud en établissant des passerelles entre ces plates-formes. L’éditeur n’a pas précisé de date pour la disponibilité de ces services.

Ces annonces marquent une inflexion stratégique dans la stratégie Cloud du spécialiste de la virtualisation, en butte depuis quelques mois à la grogne de certains de ses actionnaires suite à l’annonce de l’absorption de sa maison mère EMC par Dell. Depuis, VMware aurait réduit sa participation dans Virtustream, société proposant des solutions d’orchestration et d’automatisation des environnements Cloud, société rachetée en 2015 conjointement par EMC et sa filiale spécialisée dans la virtualisation. Récemment, deux dirigeants des activités Cloud ont également quitté l’éditeur. A ces incertitudes, s’ajoute le fait que VMware n’a guère rencontré de succès avec ses offres vCloud Air, son Cloud public bâti sur vSphere.

Gelsinger : « le partenaire unique »

Pour Abhey Lamba, analyste au sein de Mizuho Securities, interrogé par Bloomberg, « VMware adopte désormais une approche visant à se positionner sur la couche de management des Cloud. C’est une bataille ardue et je ne suis pas sûr que la société y possède un quelconque avantage stratégique par rapport à d’autres. » Un point de vue que ne partage évidemment pas le Pdg de l’éditeur Pat Gelsinger. Chez nos confrères, le dirigeant explique : « les DSI et les professionnels de l’IT ont besoin gérer un mode multi-terminaux, multi-applications et multi-Cloud et ils n’ont pas les outils pour ce faire. » Et de promettre de devenir « le partenaire unique des entreprises leur permettant de faire tourner, de gérer et de sécuriser une application fonctionnant sur de multiples Cloud et de la rendre disponible sur n’importe quel terminal ».

A lire aussi :

IBM et VMware pactisent sur le cloud hybride

EMC-Dell : VMware pas soluble dans Virtustream

Michael Dell : « Non, VMware ne va pas favoriser les machines Dell »


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur