Télégrammes : Russes et Américains discutent cybersécurité, Assistant vocal Mozilla, Avast avale Piriform, Pas d’Automn pour Windows 10

CyberguerreEditeurs de logicielsLogicielsOSPoste de travailProjetsRégulationsSécurité

Moins corrosifs que les déclarations de Rachida Dati au Monde, mais plus informatifs, voici nos télégrammes du soir.

Cybersécurité : vers un groupe de travail américano-russe. Un signe de ‘cyberdétente’ ? Moscou et Washington seraient en discussion pour créer un groupe de travail bilatéral sur la cybersécurité, explique l’agence de presse officielle russe RIA, citant le porte-parole du Kremlin sur le sujet, Andrey Krutskikh. La Russie avait indiqué la semaine dernière que les présidents Trump et Poutine avaient discuté de cette éventualité. Hypothèse qui avait été accueillie par des railleries au sein de l’administration américaine poussant Donald Trump à écarter l’idée via un de ses célèbres tweets. Ce ballon d’essai intervient en période de fortes tensions entre les deux blocs sur la question cyber. Les Etats-Unis accusent la Russie de multiples cyberattaques ou opérations de repérage sur ses infrastructures critiques ou entreprises (élection présidentielle, rôle potentiel dans les crises WannaCry puis NotPetya, ciblage du secteur de l’énergie) et agitent des mesures de rétorsion, en particulier la mise au ban de Kaspersky, éditeur russe soupçonné par Washington d’être trop proche du FSB, les services secrets moscovites.

Mozilla propose la première reconnaissance vocale Open Source. La fondation Mozilla s’est lancée dans un nouveau projet : Common Voice. Il s’agit d’une solution de reconnaissance vocale. Ce n’est certes pas la première du marché. Google (Home), Apple (Siri), Microsoft (Cortana), Amazon (Alexa), Samsung (Bixby), Orange (Djingo) et d’autres sont déjà passés par là. Sauf qu’il s’agit de solutions propriétaires. Alors qu’avec Common Voice, Mozilla entend proposer le premier assistant vocal Open Source du marché. Et qui dit Open Source, dit contribution publique. Le système est pour l’heure en cours de construction. Les développeurs recueillent, depuis juin, des extraits de phrasés qu’ils souhaitent enregistrer dans le « monde réel » (autrement dit dans les environnements de la vie courante et non dans des studios professionnels d’enregistrement). Ils souhaitent atteindre les 10 000 heures d’enregistrement pour finaliser l’assistant et commencer à l’intégrer dans les applications de la fondation, à commencer par Firefox. Pour recueillir ces milliers d’heures d’enregistrements vocaux, Mozilla invite à « donner votre voix » à partir de la page du projet. Il suffit de lire à voix haute la phrase affichée à l’écran. Pour l’heure, seul l’anglais est proposé.

Avast se renforce avec l’éditeur de CCleaner. L’éditeur d’antivirus Avast rachète Piriform, une société britannique connue pour son logiciel CCleaner, utilitaire de nettoyage des systèmes d’ordinateurs de bureau et de terminaux mobiles. Selon Piriform, 130 millions de personnes utilisent sa solution, dont 15 millions sur des smartphones Android. Avast possède déjà des produits proches de CCleaner, tels Avast Cleanup ou AVG TuneUp. Dans un communiqué, la société tchèque indique qu’elle continuera à offrir ces deux solutions aux côtés de celle sur laquelle il met la main. Le montant du rachat de Piriform n’a pas été dévoilé. Rappelons qu’en juillet 2016, Avast repris son concurrent AVG pour 1,3 milliard de dollars.

Pas d’automne pour Windows 10. En début de semaine, Microsoft laissait entendre que le prochain Windows 10, attendu pour l’automne, serait distribué sous deux noms différents : Fall Creators Update et Automn Creators Update (voir ce télégramme). Cette dernière dénomination se destinait aux pays anglo-saxon pour qui le terme « Fall » (en référence à l’automne) ne signifie pas « Automn ». Il n’en sera finalement rien. Windows 10 conservera une seule appellation, Fall Creators Update, partout dans le monde. Il s’agissait en fait d’une fausse information suite à une erreur de traduction de l’anglais (américain) à l’anglais (anglais), a expliqué l’éditeur de Redmond à nos confrères de ArsTechnica. La mention « Automn » a d’ailleurs disparu de la version anglaise du site de Microsoft. Et dire qu’il suffirait d’attribuer des numéros de version pour éviter ce genre de confusion…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur