Les niveaux de salaires explosent dans l’IT… aux États-Unis

Big DataCloudData & StockageDSIProjets
4 71 Donnez votre avis

Les salaires IT américains ont bondi de 7,7 % en 2015, soit la hausse la plus marquée de la décennie. La Silicon Valley et New York proposent les rémunérations les plus élevées du marché.

Si les salaires IT progressent sensiblement en France, ils bondissent aux États-Unis. En 2015, outre-Atlantique, le salaire annuel moyen dans les technologies de l’information a progressé de 7,7 % pour atteindre les 96 370 dollars, selon le rapport 2016 du site de recrutement Dice. Dans sept régions métropolitaines américaines, le salaire IT moyen a même atteint ou dépassé les 100 000 dollars, c’est une première en dix ans (depuis le lancement du sondage de Dice). Les salaires sont plus élevés dans la Silicon Valley (118 243 dollars de salaire moyen dans l’IT, en hausse de 5 % en un an), mais la progression est plus forte à New York (106 263 dollars dans l’IT en 2015, +11,2 %).

La Silicon Valley et New York paient plus

Aux États-Unis, selon Dice, 62 % des professionnels du secteur ont vu leur rémunération croître en 2015. Les principaux leviers de progression salariale sont : la mobilité au sein d’un même groupe (pour 50 % de ceux qui ont bénéficié d’une hausse de salaire), une prime au mérite (38 %) et la promotion interne (10 %). En France, ce sont surtout les experts qui bénéficient de la hausse sensible des salaires constatée notamment par les cabinets Robert Walters et Hays. Mais, sur le terrain salarial, Paris ne rivalise pas avec la Silicon Valley et New York.

Salary-Survey-2016_WP-Top-5-Metros

Salaires, primes et tarifs horaires en hausse

L’industrie américaine des technologies utilise davantage les bonus pour gratifier ses ingénieurs et d’autres profils techniques. En 2015, 37 % des professionnels du secteur en ont bénéficié (un taux stable par rapport à l’année précédente, mais en hausse de 13 points par rapport à 2009). La prime high-tech moyenne était de 10 194 dollars l’an dernier aux États-Unis, soit une hausse de 7 % par rapport à celle perçue en 2014. Les profils IT les plus expérimentés et les informaticiens qui travaillent dans la banque/finance, les télécoms, le matériel, les médias et les services publics, sont les premiers ciblés par ces bonus. Mais, hors primes, les profils dotés de 1 à 2 ans d’expérience ont bénéficié de la hausse annuelle la plus marquée du salaire IT moyen. L’industrie américaine est donc prête à fortement augmenter les salaires IT pour attirer de nouveaux talents.

Salary-Survey-2016_WP-5-Year-Trend

Les permanents ne sont les seuls à se réjouir. Les travailleurs contractuels de la high-tech profitent également de la bonne santé du secteur et d’un taux de chômage peu élevé aux États-Unis (5 % tous secteurs confondus, 3 % dans l’IT). Le tarif horaire moyen dans l’IT a augmenté de 5 % à 70,26 dollars de l’heure. Ceux dont les missions intéressent l’industrie/la chimie, les services professionnels, les soins de santé, l’énergie et les services publics, sont les mieux payés parmi les contractuels.

HANA, Cassandra, OpenStack… et Puppet

Pour les contractuels comme les permanents, les compétences les plus prisées sont orientées sur les technologies de traitement de données massives (Big Data) et le Cloud. Ces domaines enregistrent à nouveau les plus fortes hausses de salaires. Les compétences les mieux payées sont liées à : la plateforme in-memory HANA, la base de données Cassandra, les frameworks Hadoop (Cloudera), OpenStack, CloudStack. Et Puppett, outil Open Source de gestion de configuration de serveurs, fait son entrée dans le top 10 des technologies qui paient le plus aux États-Unis.

Salary-Survey-2016_WP-Top-10-Tech-Skills

Lire aussi :

Les salaires IT progressent un peu en France… et bondissent aux États-Unis !
Etats-Unis : les salaires s’envolent dans l’IT en 2015

crédit photo de une © Syda Productions / Shutterstock.com

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur