Grogne sociale chez T-Systems France SI Aerospace

ProjetsRégulationsSSII
1 0 Donnez votre avis

Inquiets des conditions de transfert vers leur repreneur potentiel, les salariés de la branche SI Aerospace de TSF poursuivent pour une durée « illimitée » leur mouvement démarré le 8 juin.

Après l’annonce d’un projet de cession par la direction, le 24 mars dernier, la grogne monte chez T-Systems France (TSF) à Toulouse. Inquiets du flou relatif aux conditions de transfert chez leur repreneur potentiel, la société de services informatiques Ausy, les 36 salariés de la branche SI Aerospace concernés par l’opération, maintiennent leur mouvement de grève lancé lundi 8 juin.

Des salariés du département Field Services et de fonctions supports les ont rejoints. Des actions symboliques ont été menées près du site d’Airbus, principal donneur d’ordre de TSF SI Aerospace et des tracts ont été distribués. Ce mercredi 10 juin, les salariés réunis au sein du collectif SI Aerospace s’organisent en assemblée générale. Tous sont inquiets pour la pérennité de leur emploi.

T-Systems France taille dans ses effectifs

En 5 ans, les effectifs du groupe T-Systems France sont passés de 1600 à 260 salariés. En 2013, un projet de réorganisation s’est traduit par la cession partielle de la branche systèmes d’information (SI) de TSF et la création d’un Aerospace Center. « TSF avait alors annoncé un fort investissement dans la branche, qui devait rassembler 58 postes. Mais nous n’avons constaté aucun effort dans ce sens, et aucune organisation n’a été mise en place pour atteindre les résultats escomptés », a déclaré le collectif.

Dans ce contexte, les salariés de la branche SI Aerospace demandent à la direction de T-Systems France des garanties sur leur emploi au sein du repreneur, une compensation financière liée à la cession et un accompagnement personnalisé des salariés prochainement transférés.

Mise à jour : le 16 juin 2015, après des discussions jugées positives avec la direction France de l’entreprise, le collectif SI Aerospace annonce que la grève a été suspendue en attente des réponses de T-Systems international sur la cession.

Lire aussi :
T-Systems France veut rationaliser son activité
Ausy recrute ingénieurs et consultants sur toute la France

crédit photo © satori – Fotolia.com

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur