Samsung Electronics ne sera pas séparé du reste du groupe… pour le moment

GouvernanceMobilitéRégulationsSmartphonesTablettes
Samsung

Trop déstabilisé, le groupe Samsung estime que le moment n’est pas propice à une séparation de Samsung Electronics. Une annonce qui devrait décevoir les fonds d’investissement.

Samsung Electronics pourrait finalement ne pas être séparé du reste du groupe coréen. Lors de l’assemblée générale de Samsung Electronics, le président du conseil d’administration de la société, Kwon Oh-Hyun, a déclaré qu’en l’état « la scission semble difficile à mettre en œuvre ».

Entre le fiasco du Galaxy Note 7 et l’inculpation de Lee Jae-Yong, vice-président de la société, le moment n’est pas opportun pour aborder le sujet d’une éventuelle scission. La société n’aurait également pas trouvé « de cadres dirigeants étrangers qui ont l’expérience de la direction exécutive des grands groupes » pour rejoindre son conseil d’administration.

Le revers est dur pour les fonds d’investissement américains qui se voyaient déjà prendre le contrôle d’un Samsung Electronics écarté de sa maison mère… et de l’influence de la famille Lee.

L’arroseur arrosé

Début octobre, Elliott Management lançait une attaque contre le groupe. Voir à ce propos notre précédent article « Un fonds d’investissement US s’attaque à la dynastie Samsung ». Fin novembre, le conseil d’administration de la firme coréenne se rangeait dans les grandes lignes à l’avis d’Elliott Management (voir « Samsung Electronics envisage une séparation en deux »).

Affaibli par l’échec du Galaxy Note 7, Samsung Electronics semblait prêt à céder. L’arrestation du patron de fait de Samsung, Lee Jae-Yong, écarte la famille Lee du groupe (voir « Arrestation du patron de Samsung, le spectre de la scission relancé »).

Tous les éléments semblaient donc là pour faciliter la scission. Le problème est que le groupe est devenu tellement instable qu’un tel sujet ne peut aujourd’hui pas être traité avec la sérénité requise.

À lire aussi :
Un expert de la construction navale pour renflouer Samsung Electronics
Après l’inculpation de Lee Jae-Yong, Samsung révise sa gouvernance
Résultats : Samsung Electronics cartonne, malgré le gadin du Note 7


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur