SAP poursuit sa croissance dans le cloud à marge forcée

Bases de donnéesBusiness IntelligenceCloudData & StockageEditeurs de logicielsERPLogicielsProjets
3 60 Donnez votre avis

Les efforts de SAP pour convertir les entreprises au Cloud portent leur fruit. Les résultats trimestriels montrent des revenus en hausse sur cette activité. L’éditeur monte en puissance sur ses offres HANA et S4HANA.

SAP vient de présenter ses résultats financiers pour le second trimestre, ainsi que son premier semestre 2015. Pour Henri Van der Vaeren, DG de SAP France & Maghreb, « nous avons bien démarré l’année et le second trimestre a été conforté notamment par l’activité Cloud ». Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Le chiffre d’affaires pour le trimestre augmente de 20% à 4,9 milliards d’euros. Au sein de ces revenus, l’activité Cloud affiche une croissance de 129% sur un an en franchissant le cap du milliard d’euros (1,056) sur le semestre (552 millions d’euros sur le trimestre). « Il y a eu une accélération des commandes notamment sur HANA, la plateforme In Memory qui a doublé ses clients avec 6400 comptes convertis et une hausse de 140% pour l’offre S4HANA qui comprend 940 clients », explique le dirigeant. Une conquête confirmée avec les nouveaux contrats Cloud qui ont bondi de 162% pour fournir un revenu de 262 millions d’euros.

Les ventes de licences de logicielles ont cru de 13% à 3,5 milliards d’euros pour le second trimestre et de 14% à 6,66 milliards d’euros pour le premier semestre. Les analystes ont été déçus par le profit opérationnel qui affiche une progression de 13% sur un an à 1,39 milliard d’euros. « Cela signifie que nous arrivons à monter en puissance dans le Cloud sans trop impacter les solutions on premise », constate le responsable de SAP France. Une stratégie qui impacte la marge opérationnelle qui passe à 28,0% contre 29,8% un an auparavant. On notera par ailleurs l’excellente performance de Business Network avec une croissance de 194% du chiffre d’affaires à 400 millions d’euros au second trimestre.

La France rattrape son retard sur le Cloud

Sur la France, les chiffres sont également bons avec une croissance à deux chiffres pour les revenus qui se rapprochent du milliard d’euros. Sur la ventilation, Henri Van der Vaeren précise que le on premise a progressé de 13%, alors que l’activité Cloud s’est envolée de 86%. Il avoue que la France a eu du retard sur l’adoption du Cloud, mais le décollage est là. La filiale française annonce le recrutement de 104 nouveaux clients sur l’ensemble des solutions de l’éditeur. Parmi les références citées par le dirigeant, on retrouve Burger King, Vinci Energies ou Primagaz pour des migrations sur HANA (consolidation de bilans financiers) ou sur la rénovation de leur ERP. « En France, nous sommes en mode rattrapage et nous avons un très bon pipeline sur le Cloud au 3ème trimestre », explique-t-il. Sur les autres régions, on constate que la zone Amérique est fortement impactée par le taux de change euro/dollars.

Au regard des différents résultats, SAP confirme ses prévisions pour l’année 2015. Sur l’activité Cloud, abonnement et support, l’éditeur allemand s’attend à un chiffre d’affaires compris entre 1,95 et 2,05 milliards d’euros. Le profit opérationnel sera compris dans une fourchette de 5,6 à 5,9 milliards d’euros.

A lire aussi :

Analyse prédictive : SAP Predictive Analysis joue les oracles

SAP Hana : du In-Memory, mais aussi du Cloud et du Paas

Crédit Photo : Viet Gallery-Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur