Second Life se tourne vers les entreprises

Cloud

L’univers 3D de Linden Lab s’enrichit de nouvelles applications professionnelles. Les entreprises pourront acquérir et échanger des applications ou des biens virtuels spécifiques au cadre du travail avec Second Life Enterprise.

La société Linden Lab, éditrice du monde virtuel Second Life vient de décider du lancement d’un programme Bêta pour sa solution privée à destination des professionnels, Second Life Enterprise. Déjà, IBM, Northrop Grumman et la US Navy ont annoncé qu’ils testeraient la version Bêta.

Dans les faits, cette annonce est logique dans le sens où Second Life s’oriente vers l’environnement professionnel à la différence de World of Warcraft, autre univers persistant, clairement orienté vers les joueurs purs. Prévue pour le premier trimestre 2010, la plate-forme devrait permettre d’acheter et vendre des biens virtuels grâce au Second Life Work Marketplace. «Les éléments disponibles dans cet espace faciliteront la personnalisation des environnements virtuels propres aux entreprises», note l’éditeur.

Les sociétés intéressées vont donc pouvoir investir dans l’univers en temps réel Second Life en migrant une part ou l’ensemble de leurs activités ou de leurs biens virtuels vers leur solution privée, le tout sécurisé derrière un pare-feu. Le montant de cet investissement se chiffre à 55.000 dollars. Une somme mais pour autant, le programme Beta devrait prendre fin à la fin de l’année.

A la loupe, Second Life prévoit « sept régions virtuelles pré-packagées incluant un auditorium, deux centres de conférences et un certain nombre de régions pour les tests de construction ou de création d’éléments virtuels seront mis à la disposition des utilisateurs. Ils pourront également avoir leur avatar de travail».

Reste à savoir s’il existe un réel marché sous cette voie. Linden Lab, l’éditeur de Second Life, rapporte que ses utilisateurs ont échangé pour l’achat et la vente de biens ou de services virtuels pas moins de 500 millions de dollars. Des chiffres établis entre le 2ème trimestre 2008 et celui de 2009. A la loupe, le volume d’échanges s’établit en moyenne à 50 millions de dollars par mois.

Question est donc de savoir si les entreprises suivront le mouvement. Une initiative dont on connaîtra les retombées à la fin de la version bêta, l’année prochaine.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur