Sécurité des réseaux sans fil: iPass débarque en France

Réseaux

De plus en plus d’entreprises cherchent à déployer des solutions mobiles mais elles sont freinées par les problématiques de sécurité

La mobilité professionnelle décolle en France. Grâce à l’émergence des réseaux haut débit mobile, les solutions professionnelles se multiplient pour les cadres et les équipes nomades. Il y a bien sûr les messageries avec le Blackberry mais aussi les applications métiers ou l’accès à distance au SI de l’entreprise.

Pour autant, le développement de ces solutions est freiné par les problématiques de sécurité. Certaines technologies, comme le Wi-Fi, sont considérées comme des passoires sécuritaires. Dans le même temps, les entreprises cherchent à contrôler l’usage en mobilité des postes clients. Ces derniers peuvent en effet être vulnérables et compromettre le système informatique de l’entreprise à distance. Et ce sont les utilisateurs eux-mêmes qui bien souvent prennent des risques. Il y a donc un énorme marché et les acteurs proposant des solutions dédiées se bousculent au portillon. Dont iPass, société américaine qui débarque aujourd’hui en France, sa sixième implantation européenne. « On arrive à un moment clé », nous explique François Bernauer, directeur des ventes pour iPass France. « Le marché de la mobilité se développe très vite notamment grâce au GPRS et à l’UMTS. La pression des utilisateurs est forte, les gains de productivité sont connus. Mais les entreprises ont une inquiétude majeure: elles ne maîtrisent pas leurs populations nomades ». La société estime faire la différence avec une double approche qui joue la carte de la simplicité, de la personnalisation et de la transparence. Côté administrateur, ‘Endpoint Policy Management’ apporte une brique logicielle destinée à assurer la mise en conformité des postes nomades avec la politique de sécurité de l’entreprise. « On s’adapte à l’environnement de l’entreprise, chaque solution est unique », déclare François Bernauer. Du côté du poste client, iPass propose DeviceID, solution d’authentification forte entièrement logicielle qui remplace les utiles mais pas toujours pratiques token. L’idée est simple: le logiciel référence l’empreinte matérielle de chaque machine et procède à une authentification systématique avant toute connexion. Ainsi, le PC peut demander à l’utilisateur le cinquième chiffre du numéro de série du processeur par exemple… Pour adresser le marché, iPass a choisi la vente indirecte via les intégrateurs et/ou les opérateurs comme Vanco. « Il faut agir sur ces deux axes pour bien travailler », explique François Bernauer. Et la sauce commence à prendre. Avec l’essor du marché, « on convainc facilement les entreprises », souligne le directeur des ventes. iPass aurait déjà séduit plusieurs clients grands comptes comme Bouygues Construction. Mais l’entreprise vise également les PME, de plus en plus friandes de mobilité pro, notamment dans les secteurs de la maintenance. Ces dernières sont d’autant plus adressables qu’iPass vend ses produits sous forme de licences mensuelles (pas de coût à l’achat). La société, qui réalise déjà 50% de son chiffre d’affaires hors des Etats-Unis, est très confiante sur le potentiel français: « aujourd’hui, on ne peut plus parler de retard français en matière de mobilité professionnelle », conclut François Bernauer.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur