Sécurité : IBM récupère le gourou Bruce Schneier

Sécurité
1 37 Donnez votre avis

Via le rachat de Resilient IBM récupère une des figures emblématiques du petit monde la cybersécurité : l’expert en chiffrement Bruce Schneier.

C’est un rachat comme IBM en réalise des dizaines par an. Hier, Big Blue a annoncé son intention de racheter Resilient Systems, une société américaine qui a développé une plate-forme de réponse aux incidents de sécurité. Mais, via ce rachat, le géant d’Armonk récupère aussi une figure du petit monde de la cybersécurité, Bruce Schneier (en photo ci-dessus, lors du FIC 2015). Directeur technique de Resilient, ce dernier est un expert en cryptographie internationalement reconnu et l’auteur de plusieurs ouvrages de référence sur le sujet.

Le montant du rachat n’a pas été précisé, mais nos confrères du Register estiment qu’IBM aurait déboursé environ 100 millions de dollars pour la société du Massachusetts fondée en 2010.

Schneier veut conserver sa liberté de ton

Sur son blog, Schneier affirme que cette acquisition fait figure de « développement extraordinaire » pour Resilient, dont la solution s’intègre déjà à QRadar, outil de gestion des événements et des incidents de sécurité (ou SIEM pour Security Event and Incident Management) d’IBM. « Resilient possède la plate-forme qui rend QRadar actionnable. Inversement, QRadar rend la plate-forme de Resilient plus puissante », assure Bruce Schneier, qui avait déjà revendu sa précédente entreprise, Counterpane, à un autre géant, BT.

Le gourou de la sécurité assure que, malgré ce rachat par une très grande entreprise, il entend garder sa liberté de ton sur son blog personnel et dans les livres qu’il publie. Schneier y critique régulièrement les positions des gouvernements, en particulier de celui des Etats-Unis, sur la surveillance des communications électroniques et l’usage du chiffrement.

IBM investit dans la sécurité

La plate-forme de Resilient automatise et orchestre les processus de gestion des incidents de sécurité (détections de failles, terminaux perdus ou volés…) et permet – en tout cas sur le papier – aux entreprises d’être plus réactives. Avec cette acquisition, IBM assure disposer d’une plate-forme de bout en bout, incluant analytique, recherche (forensics), gestion de vulnérabilités et réponse aux incidents.

Big Blue a annoncé son intention d’intégrer la centaine d’employés de Resilient au sein de sa division sécurité, déjà bien renforcée en 2015. L’an dernier, Big Blue a recruté pas moins de 1 000 experts en sécurité. IBM Security, dirigée par Mark van Zadelhoff, emploie environ 6 500 personnes et a réalisé un chiffre d’affaires d’environ 2 milliards de dollars en 2015 (+ 12 % par rapport à 2014).

A lire aussi :

FIC 2015 : les hackers ont gagné une bataille, pas la guerre

Cloud, sécurité, mobilité et Big Data, IBM va investir massivement

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur