Sécurité : les services managés majoritairement Cloud en 2020

CloudDSIProjetsSécuritéVirtualisation
1 49 Donnez votre avis

La croissance des services de sécurité managé va être portée par le Cloud, à travers les solutions de SDN et NFV.

Le chiffre d’affaires généré par les managed services de sécurité s’est élevé à 17,4 milliards de dollars en 2015. En hausse de 9 % par rapport à 2014, selon le cabinet d’analyse IHS Technology. Un taux sensiblement supérieur aux 4,7% de hausse moyenne pour 75,4 milliards attendus pour l’ensemble du secteur de la sécurité selon le Gartner.

Les services « managés » de sécurité sont aujourd’hui majoritairement portés par les services liés aux CPE (customer-premises equipment), les boîtiers installés dans les entreprises, essentiellement des routeurs, firewall et autres passerelles réseau. Ils constituent 54% des revenus contre 46% pour les solutions proposées dans le Cloud. Un ratio qui devrait s’inverser en 2020, selon IHS. Les ventes des services en nuage ont progressé de 12% en 2015 et la tendance devrait se maintenir autour de 9% par an sur les 5 prochaines années. Les principaux services en croissance tournent autour de la sécurisation des contenus, suivie de la gestion des firewall, des systèmes anti DDoS et de prévention d’intrusion (IPS).

Toujours de la place pour les solutions sur site

L’analyste avance que les fournisseurs de services managés vont focaliser leurs offres de sécurité sur les technologies SDN (Software Defined Networks) et NFV (Network Functions Virtualization) pour configurer et dimensionner le réseau à distance, voire automatiser sa configuration dynamiquement en regard des besoins. C’est notamment la virtualisation des CPE qui continuera à assurer leur croissance.

« Les déploiements SDN dans le Cloud et sur site aideront les fournisseurs à construire des offres de services de sécurité évolutives, flexibles et rentables, commente Jeff Wilson, directeur de recherche en cybersécurité pour IHS. La disponibilité d’une nouvelle génération de services de CPE virtuels conduits par NFV permettra aux opérateurs de fournir des services d’accès aux clients sur une plate-forme matérielle banalisée capable d’exécuter des machines virtuelles. [ET], alors que la transition des services de sécurité vers le Cloud vont submerger les CPE, il reste des opportunités pour les services sur site, même dans un monde virtualisé. »


Lire également
Les opérateurs investiront 20 Mds $ dans le SDN et NFV en 2020
Thomas Desrues, Juniper : «Les choses sérieuses commencent autour du SDN/NFV»
Les vertus et les vices des services Cloud en entreprise

crédit photo © Imillian – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur