Semi-conducteurs : le dollar fort plombe le marché, Intel toujours en tête

ComposantsPCPoste de travail
5 3 Donnez votre avis

Intel reste le champion des semi-conducteurs, devant Samsung. Le marché est toutefois tendu, voire mouvementé, en particulier dans le secteur de la mémoire.

Gartner a livré sa dernière évaluation du marché des semi-conducteurs. Un secteur qui s’est affaibli en 2015, avec un chiffre d’affaires global de 333,7 milliards de dollars, en baisse de 1,9 % sur un an.

Le dollar fort explique en partie cette contre-performance. Mais aussi des résultats mitigés dans certains domaines, y compris dans des secteurs clés de l’IT comme les PC (toujours en baisse) et les smartphones (dont la croissance s’atténue).

Pour la 24e année consécutive, le leader du marché est encore et toujours Intel, avec 51,7 milliards de dollars de revenus, soit 15,5 % du total. Le champion des semi-conducteurs affiche toutefois une baisse de 1,2 % sur 2015, du fait de la chute du marché des PC. Une baisse qui reste moins importante que celle du secteur.

En seconde position, nous retrouvons Samsung Electronics, qui voit ses revenus grimper de 11,8 % sur un an, pour atteindre les 38,6 milliards de dollars. Le Coréen reste loin de son concurrent Intel, mais gagne petit à petit du terrain. Il est à craindre cependant que l’affaiblissement du marché de la mobilité (smartphones et tablettes) et la concurrence croissante dans le monde des composants Flash NAND ne viennent donner un coup de frein à ce bel élan.

Le marché complexe de la mémoire

Bouleversement dans le reste du top 5 : SK Hynix passe devant Qualcomm et Micron Technology. Le Coréen s’en sort bien, avec une croissance annuelle de 3,1 %. Et ce n’était pas gagné, car le marché de la mémoire se veut très volatil, avec une baisse d’environ 0,6 %. La DRAM est en baisse, alors que les composants Flash NAND grimpent. Attention toutefois, car le marché du stockage Flash s’est détérioré en fin d’année, avec une compétition de plus en plus féroce entre les différents acteurs du marché.

Mais c’est surtout la baisse de Qualcomm (-17,4 %) et de Micron Technology (-11,2 %) qui permet à SK Hynix de tirer son épingle du jeu et d’entrer ainsi dans le top 3 mondial du classement Gartner.

Peu de changements dans le reste du classement. Texas Instruments pointe en 6ème position (chiffre d’affaires inchangé), Toshiba en 7ème (-9,8 %), Broadcom en 8ème (-0,1 %) et STMicroelectronics en 9ème (-6,6 %). À noter, la montée d’Infineon Technology, qui – avec une hausse de son CA de 16,5 % sur un an – débarque dans le top 10.

TSMC, en forte croissance

Signalons que MediaTek a été à deux doigts d’y figurer également, avec un chiffre d’affaires annuel de 6,37 milliards de dollars, contre 6,63 milliards de dollars pour Infineon Technologies. En cause, une croissance plate pour le concepteur asiatique de puces ARM. Si les composants ARM font recette, la concurrence se renforce, et les marges s’effritent.

Le classement de Gartner ne prend pas en compte les fondeurs indépendants (qui ne font pas de conception de puces) comme TSMC. Ce dernier s’en sort bien sur 2015, avec une hausse de son chiffre d’affaires de 10,6 % sur un an, à 25,2 milliards de dollars.

À lire aussi :

CES 2016 : Intel met du Core m dans ses Compute Stick
Le marché des semi-conducteurs restera tendu en 2015
Semi-conducteurs : Intel vise le 10 nm… Et après ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur