Semi-conducteurs : Avago avale Broadcom pour 37 milliards de dollars

4GComposantsM2MMobilitéPortablesPoste de travailRéseauxSmartphonesTablettes
2 2 Donnez votre avis

Encore une rumeur ce matin, Avago Technologies a finalement officialisé son offre sur Broadcom en proposant 37 milliards de dollars.

La prise est de taille. Avago Technologies vient d’annoncer un accord pour racheter Broadcom pour la modique somme de 37 milliards de dollars. Concrètement, le groupe détenu par des fonds d’investissement va payer 17 milliards de dollars en cash et 20 milliards avec ses propres actions. Les actionnaires de Broadcom auront donc le choix entre un paiement de 54,5 dollars en cash ou 0,44% d’action de la nouvelle holding formée et basée à Singapour. Ils détiendront 32% de la nouvelle structure qui devrait s’appeler Broadcom Limited. Elle sera dirigée par l’actuel CEO d’Avago, Hock Tan. L’opération devrait être finalisée au 1er trimestre 2016.

Ce matin, ce rachat n’était encore que des rumeurs. Avago Technologies complète ainsi ses différentes acquisitions LSI pour 6,6 milliards de dollars fin 2013, ou – plus récemment – celle d’Emulex pour 609 millions de dollars. En début d’année, Avago a raté l’acquisition de Freescale Semiconductor, passé sous la coupe de NXP pour 11,8 milliards de dollars (voir l’article « Semi-conducteur : NXP s’offre Freescale pour 12 milliards de dollars »).

Une revanche donc pour Avago Technologies qui, avec Broadcom, acquiert, un portefeuille et un acteur influent dans le monde ARM. La firme américaine est reconnue pour ses puces radios (WiFi et cellulaires) pour les smartphones, les tablettes et aussi les objets connectés comme les voitures par exemple. Cette opération montre aussi l’émulation autour du marché des semi-conducteurs. On prête à Intel de vouloir racheter Altera pendant que Qualcomm (séparation des Snapdragons) et Nvidia font l’objet de spéculations sur leur stratégie. On se rappelle qu’IBM avait cédé son activité semi-conducteur à Global Foundries en août 2014.

A lire aussi :

Le marché des semi-conducteurs restera tendu en 2015

Vente des semi-conducteurs IBM : une menace pour la Défense américaine ?

Crédit Photo : Ken Wolter-Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur