Régulations

Serge Pilicer – 5 Plus City Forum : « Les réseaux rendront-ils la ville plus économe ? »

Serge Pilicer
1 0 Donnez votre avis

Serge Pilicer de PPP Agency dévoile 5 Plus City Forum, conférence qui réunira les 20 et 21 mars 2013 à Issy-les-Moulineaux (92) élus et industriels concernés par la ville de demain.

Conférence dédiée à la ville innovante et connectée, 5 Plus City Forum se tiendra les 20 et 21 mars 2013 au Palais des Congrès d’Issy-les-Moulineaux, dans les Hauts-de-Seine.

Dans cet entretien, Serge Pilicer, président de PPP Agency, concepteur et organisateur de l’évènement, met l’accent sur les points forts du colloque ouvert aux élus, industriels, universitaires et citoyens.

Silicon.fr – Quelles seront les thématiques clés présentées lors du 5 Plus City Forum ?

Serge Pilicer – 5 Plus City Forum présentera 5 thèmes majeurs qui structureront la ville de demain. Chacun de ces thèmes prendra comme prérequis l’innovation numérique et son impact sur la transformation de la ville.

  • Énergie et réseaux : « Light City » ?

Les réseaux rendront-ils la ville plus économe ? Les bâtiments seront-ils moins gourmands ? La question cruciale qui se pose est celle du coût pour les finances publiques et de la facture pour les particuliers et les entreprises.

La superposition des réseaux – électricité, eau, gaz, assainissement, fibre optique – induit certes des perspectives « plus durables », mais oblige les élus à adopter une attitude plus « smart » et les parties prenantes à réinventer de nouveaux modèles économiques.

  • Habitat et bâtiments intelligents : lieux de vie et d’innovation !

Il est révolu le temps où l’on imaginait que l’humain pouvait être « entreposé » sans se soucier des conséquences sociales, énergétiques, environnementales voire de productivité. Les nouvelles disciplines de construction, urbanisme, paysage partagé, esthétisme et architecture partent désormais de la vie pour penser la ville.

De nouveaux immeubles et éco-quartiers émergent, qui créent d’autres dynamiques sociales et une nouvelle façon « d’habiter et de consommer ». La cité est devenue plus ouverte, massivement connectée, mais aussi solidaire.

  • La ville surconsommée : un eldorado pour de nouveaux usages ?

« Ma vie dans ma ville » aura un sens de plus en plus esthétique. On adapte son parcours de vie au travers de lieux design (maison éco-responsable, bureau paysagé). Quant aux applications mobiles, elles permettent à partir d’un seul terminal de gérer l’ensemble de ses achats : parcours de beauté sur la toile, magasin virtuel et réalité augmentée.

L’enjeu devient la « bataille de la poche », la révolution des micro-achats est en marche. Nous allons vivre un véritable parcours digital dans la ville à 5 ans.

  • Les quartiers de l’innovation, booster économique ?

En 2017, la ville est devenue une marque, une entreprise, un centre de profit ! La ville est le lieu où se fabrique l’innovation industrielle où la recherche et le développement côtoient l’université et ses chercheurs, où les sièges des grands groupes fréquentent les TPE numériques porteuses de nouvelles tendances d’usages.

Comment assembler et mettre en synergie l’ensemble des énergies entrepreneuriales de la ville, leur donner le meilleur cadre d’épanouissement au bénéfice de l’emploi et du développement urbain ?

  • Déplacements : la vie multimodale ?

En 2017, la ville est résolument multimodale. Les citadins déposent leur voiture en périphérie, sautent dans un tramway, montent dans le métro pour finir leur trajet en vélo.

La voiture n’est qu’un objet de désir ou d’usage. La voiture électrique deviendra-t-elle enfin une alternative raisonnée ? Demain, pourra-t-elle se conduire seule ?

Le transport devient un facteur amplifié de temps et d’organisation. Le ticket universel dématérialisé s’est généralisé et permet d’aller d’un point à un autre sans contrainte en y intégrant des services nouveaux.

Combien d’acteurs des secteurs public et privé sont attendus au 5 Plus City Forum ?

Nous attendons 1000 personnes sur 2 jours, selon la répartition suivante espérée :

  • Élus 35 % ;
  • Experts de la ville (architectes, sociologues, urbanistes…) ;
  • Acteurs industriels et technologiques, qui pensent et aménagent la ville de demain.

À quoi ressemble la ville intelligente promue par les industriels et pouvoirs publics ?

Ceux qui aujourd’hui imaginent la ville de demain pensent que leurs réflexions vont transformer la cité dans laquelle on vivra, mais ne répondent pas forcément à la question : serons-nous plus heureux, épanouis et moins stressés ?

L’absent est le citoyen… La ville sera certes plus connectée, facile à vivre et sécuritaire, mais à quel prix ? Le prix d’un citoyen aseptisé dans une ville surconsommée où les technologies guideront l’Homme au détriment de son intuition ?

Ce sont des questions de fond. Le sociologue doit manifestement être plus impliqué dans la réflexion et ne pas laisser les parties prenantes décider sur une simple logique de rentabilité. La citoyenneté doit pouvoir s’exprimer.