Le marché des serveurs grignoté par les Chinois et le low cost en 2015

CloudDatacentersDSIProjetsServeurs
4 19 Donnez votre avis

Le marché des serveurs est en croissance en 2015, mais ce dynamisme est à mettre à l’actif des méga datacenters des acteurs du Cloud et des constructeurs chinois.

Gartner a présenté les résultats du marché des serveurs pour le 4ème trimestre et pour l’ensemble de 2015. On retiendra que ce secteur est en croissance trimestrielle de 8,2 % en revenus et de 9,9 % en volume. La croissance annuelle s’affiche quant à elle à 9,9% en revenus et à 10,1 % en volume.

Cette bonne tenue du marché générale masque une redistribution des cartes. Pour Jeffrey Hewitt, analyste chez Gartner, « la croissance réelle du 4ème trimestre est à mettre au crédit de la catégorie ‘autres fournisseurs’. Elle inclue des ODM (Original Design Manufacturer) comme Qanta ou Wistron qui ont contribué à hauteur de 750 millions de dollars en revenus et de 170 000 serveurs expédiés ». Et d’ajouter : « le secteur est porté par le dynamisme des datacenters hyperscale des acteurs comme Google, Facebook et Microsoft ». Des acteurs du Cloud qui ont tendance à commander directement leurs serveurs chez les intégrateurs asiatiques, plutôt qu’à passer par HP, Dell ou IBM.

On retrouve les conséquences de cette nouvelle donne dans les différents tableaux de classement produits par Gartner. Les ‘autres fournisseurs’ affichent ainsi, sur le 4ème trimestre 2015, une part de marché en revenus de 31,4%, soit une progression de 18,9% sur un an. La croissance est de 16%, avec une part de marché de 42,5% en termes d’expéditions de serveurs.

Forte croissance pour Huawei et Inspur Technologies

Ces classements donnent d’autres renseignements, comme la montée en puissance des constructeurs chinois. HPE garde certes son statut de numéro 1, mais constate une érosion de ses revenus (-2,2% au Q4 2015) et de ses volumes expédiés (-2,6% au Q4 2015). Gartner explique cet effritement par la faiblesse chronique du Californien sur le marché des serveurs x86 et par une baisse des ventes de serveurs Itanium.

Capture d’écran 2016-03-10 à 19.07.25

La croissance s’est donc portée sur les constructeurs chinois. Huawei et Inspur Technologies affichent respectivement des progressions de 27 et 53,3% en revenus au dernier trimestre 2015. Lenovo ne profite guère du phénomène, mais talonne Dell et IBM sur les expéditions et se classe 3ème en matière de revenus. Une alerte néanmoins pour les constructeurs américains, tous en pleine restructuration : HPE (scission effective fin 2015), Dell (lancement du rachat d’EMC) et IBM. Certains ont commencé à s’adapter, comme HPE qui a signé un accord avec Foxconn pour créer des serveurs low cost.

Pour l’année 2016, les prévisions de Gartner s’orientent vers une croissance plus modeste du marché des serveurs, en prenant en compte des contraintes économiques et l’impact des taux de change dans certaines régions.

A lire aussi :

Drown : la faille qui met en danger un tiers des serveurs HTTPS
Serveur ARM : Google se lie à Qualcomm pour challenger Intel

serveurs-©-Sashkin-shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur