Serveurs : Intel gonfle ses puces Xeon E5-2600 v4 à 22 cœurs

CloudComposantsDatacentersDSIPoste de travailProjetsServeursVirtualisation
Xeon Intel E5 v4
4 22 Donnez votre avis

22 cœurs, gravure en 14 nm, fonctions de sécurité et télémétrie renforcées, les puces Xeon E5-2600 v4 veulent répondre aux exigences de performances des serveurs.

Avec une cadence de métronome, Intel respecte son timing de renouvellement des processeurs à destination des serveurs. Le fondeur lève donc le voile sur les successeurs des puces Xeon E5-2600 v3 qui fonctionnaient sur la micro-architecture Haswell. Aujourd’hui, place aux puces Xeon E5-2600 v4 avec la micro-architecture Broadwell. Cette dernière est connue dans le monde des processeurs grand public et a été adaptée pour le monde des datacenters et du Cloud en particulier.

Des cœurs pour de la performance

Ce millésime est clairement marqué par la performance. La puce peut embarquer jusqu’à 22 cœurs avec une fréquence d’horloge à 2,2 GHz par socket. Les puces tirent bénéfice d’une méthode de gravure en 14 nm contre 22 nm pour les processeurs précédents. Philippe Jean-Laurent, responsable EMEA des ventes techniques chez Intel, promet 44% de performances en plus. Il étaye son propos : « Le mode turbo a été amélioré en permettant par exemple de réaliser des changements de fréquences pour le calcul vectoriel selon les cœurs via la fonction avx. Auparavant, quand on changeait la fréquence d’un cœur tous les autres étaient capés sur cette valeur. Aujourd’hui, il est possible de jouer sur les fréquences. » Une granularité qui permet d’optimiser les performances d’une application par rapport à une autre.

Intel broadwell et haswell

Sur la partie gestion de la mémoire transactionnelle, Intel réactive le controversé TSX, qui est là pour simplifier le travail des développeurs en cas de programmation avec plusieurs threads. Un bug de cette fonction avait poussé Intel à le désactiver dans les Xeon E5-2600 v3. « L’activation de cette fonction était très demandée notamment dans le cadre des solutions in-memory comme SAP Hana », constate Philippe Jean-Laurent. Toujours sur la mémoire, les dernières puces Xeon E5 supporte jusqu’à 4 canaux de DDR4 en 2400MHz (contre 2133 Mhz auparavant).

Télémétrie et sécurité renforcées

Sur la virtualisation, Intel mise beaucoup sur la télémétrie pour adapter les coeurs aux besoins des workload. Ainsi au sein de son outil d’orchestration, Intel Ressource Director, on retrouve des modules de surveillance et d’allocation de la bande passante mémoire par cœur (MB) pour prioriser les workloads par coeur, ainsi que d’une technologie d’allocation de cache (CAT) qui permet aux développeurs de réserver de la mémoire L3. « L’idée est de se servir de la télémétrie pour apporter une solution de gestion des SLA sur les VM », indique Philippe Jean-Laurent. Pour autant, les premiers à bénéficier de cette orchestration sont KVM et Xen. « Des travaux sont en cours sur ESXi de VMware », assure le responsable avant de botter en touche sur la partie Hyper-V de Microsoft.

Les questions de sécurité ne sont jamais loin et Intel propose plusieurs services pour renforcer les défenses des processeurs. En premier lieu le chiffrement, le fondeur a travaillé sur l’accélération du cryptage AES, ainsi que les signatures et les vérifications ECDSA, RSA et DSA. Il ajoute deux instructions dans les algorithmes de chiffrement, ADOX et ADCX. De son côté, RSEED  aide pour générer des nombres aléatoires, élément important pour du chiffrement fort. Enfin, Intel intègre SMAP (Supervisor Mode Access Prevention) qui évite qu’un kernel aille taper sur la mémoire utilisateur, augmentant ainsi le risque de corruption.

Au final, Intel propose une gamme de 27 CPU Xeon E5-2600 v4 pour les serveurs. En matière de tarif, la firme américaine pousse les 22 cœurs à partir de 4115 dollars, le 6 cœurs affichant un tarif de 213 dollars.

A lire aussi :

Intel sortira des Xeon à FPGA intégré début 2016
IBM livre des serveurs Power + Linux tueurs de Xeon

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur