Serveurs : Lenovo s’allie à Inventec pour conquérir la Chine

CloudDatacentersServeurs
4 4 Donnez votre avis

Lenovo et Inventec se rapprochent, avec comme objectif commun une meilleure pénétration de leurs serveurs x86 sur le marché chinois.

Lenovo compte renforcer ses liens avec l’ODM taïwanais Inventec, dévoile aujourd’hui Digitimes. Inventec est un industriel asiatique proposant des ordinateurs assemblés suivant les spécifications des constructeurs (ODM pour Original Design Manufacturer).

Cette annonce a plusieurs implications. Suite au rachat des serveurs x86 d’IBM, Lenovo a du mal à progresser sur ce marché (voir à ce propos l’article « HP et Dell au sommet du marché des serveurs »). La firme peut toutefois compter sur le colossal marché chinois pour booster sa croissance.

Hélas, les grandes sociétés locales, comme Alibaba, Baidu ou Tencent, multiplient les contrats avec des acteurs chinois montants, comme Inspur ou Sugon Information Industry (massivement soutenus par le gouvernement). Ceci vaut d’ailleurs à Inspur de débarquer dans le top5 de Gartner des ventes de serveurs sur Q3 2015, avec 99 000 machines écoulées.

Un rapprochement gagnant-gagnant ?

En s’associant plus étroitement avec Inventec, Lenovo espère retourner la situation à son avantage. Chose d’autant plus vraie qu’Inventec assemblera plus d’un tiers des serveurs en 2016. Or la société, comme d’autres ODM (Quanta ou Wistron en tête), vend de plus en plus ses serveurs en direct auprès des grands comptes. Bien évidemment, l’accord signé entre les deux sociétés implique qu’Inventec lève le pied sur ses ventes de serveurs en marque blanche.

Lenovo fait ainsi d’une pierre deux coups, en regagnant en puissance face aux constructeurs chinois de serveurs, tout en limitant les ventes en direct opérées par Inventec. Ce dernier gagne pour sa part le droit de participer à la R&D et la production des serveurs Lenovo, et résout ses difficultés d’accès à la Chine, marché plus ouvert au Chinois Lenovo qu’au Taïwanais Inventec.

À lire aussi :
La demande en serveurs devrait se réduire chez les grands noms du Net
Une barrette de 128 Go de RAM pour serveurs extrêmes
IBM livre des serveurs Power + Linux tueurs de Xeon


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur