Serveurs ProLiant Gen10: HPE France livre les clés de son coffre-fort techno

CloudData & StockageServeurs
hpe-presentation-serveurs-ProLiant-Gen10-ok

HPE introduit en France la gamme de serveurs ProLiant Gen10 aux six piliers technologiques, dont une forte composante sécurité.

Pour la première présentation officielle de sa gamme de nouveaux serveurs ProLiant Gen10, la branche française de HPE avait envie d’impressionner ces centaines de clients et partenaires invités au Pavillon Vendôme situé en plein cœur de Paris.

Ce complexe rénové sert désormais de lieu de réception haut de gamme qui abrite au sous-sol deux impressionnantes portes de coffres-forts ayant servi au siège de la Banque de Suède et de Paris (dont les fondations remontent aux années 30).

coffre-fort-HPE
ProLiant Gen10 : un secret bien gardé

Ce qui permet à Christophe Fontaine, expert data center et cloud hybrid chez HPE France, d’introduire la gamme de serveurs ProLiant Gen10 dont la commercialisation démarre en France : « La sécurité est un coffre-fort ».

Une nouvelle génération de configuration hardware qui survient après les rachats de plusieurs sociétés en un an comme SGI (big data et HPC), SimpliVity (hyperconvergence) ou Nimble (stockage full flash et capacité prédictive).

Mathieu de Fressenel, Vice-Président de la division Datacenter & Cloud Hybride de HPE France, énumère les tendances technologiques actuelles : multi-cloud, hyperscale, in-memory computing mais aussi photonique (avec un certain goût de la prospective).

« On lance les serveurs pour accompagner ces composants », tranche le responsable de HPE sur scène.

Focus sur la mémoire persistante

Les principales qualités des nouvelles configuration ProLiant Gen10 sont mises en avant : « agilité », « sécurité » et « efficacité économique ».

Six piliers technologiques de Gen10 sont recensés : « sécurité », « mémoire persistante et évolutive », « optimisation intelligente des systèmes », « nouvelle génération de processeurs », « augmentation de la densité de stockage » et « gestion plus fluide et efficace ».

En tant qu’ambassadeur d’Intel, Claude Chauvet (Directeur technique secteur publique de la branche française du fondeur), rappelle la contribution de la génération des processeurs Xeon (« Skylake ») associés à la nouvelle gamme de serveurs en termes d’innovation (3D NAND et Optane). 

De son côté, Benoît Maillard, responsable de la catégorie serveurs au sein de la division Enterprise chez HPE, évoque le principal défi en lien avec le fondeur : « rapprocher la donnée du processeur en réduisant les latences ».

Des technologies associées à la génération ProLiant 10 favorisent l’optimisation des performances comme Jitter Smoothing (limitation de fluctutation de la fréquence du processeur en mode Turbo Boost), Workload Matching (ajustement automatique des ressources du serveur en fonction la charge spécifique de travail (associé à 15 profils applicatifs pré-définis) ou Core Boosting (« plus de performance avec moins de processeurs ») qui peut se révéler utile pour les environnements virtualisés et les big data ou charges de travail sur base de données.

HPE se montre fier des progrès réalisés sur le volet de la mémoire persistante, symbole de la « convergence de la mémoire et du stockage ».

En particulier ses barettes HPE 16GB NVDIMM : la « mémoire persistante la plus rapide pour les goulets d’accès stockage ».

Signe particulier : « on y écrit sur un disque mais à la vitesse de la mémoire ». Lors d’un reboot d’un serveur Gen10, les données sont restaurées en mémoire depuis la zone flash dans l’état où elles étaient lors de l’arrêt ou du crash.

Des cas d’usage de la mémoire persistante sont développés avec VMware, Microsoft SQL Server mais aussi Oracle.

La sécurité renforcée de bout en bout

C’est assez nouveau pour HPE mais la firme IT parle maintenant beaucoup de la sécurité. Probablement en raison de la diversification de ses organisations clients, qui comprend des ministères ou agences d’Etat.

Des composants de sécurité sont déployés sur l’ensemble de la chaîne : serveurs, réseau (avec du machine learning), stockage (chiffrement des données), fabrication et services.

hpe-serveurs-proliant-gen10-securite

HPE n’a pas réalisé d’opérations de croissance externe dans ce sens. En revanche, elle collabore avec Intel sur les volets de la protection des firmwares et des composants hardware.

Elle met en exergue la couche Silicon Root of Trust et s’affiche comme « l’unique constructeur à proposer des serveurs aux standards de marché avec un firmware majeur ancré dans le chipset ».

« Nous avons la capacité de dire qu’un firmware sur ma carte mère ne peut pas être corrompu », explique Christophe Fontaine. « Nos concurrents le font mais de manière moins efficace et moins sécurisée ».

Vers davantage de convergence

Le principal speaker de HP enchaîne avec la présentation de la nouvelle gamme de serveurs Gen10.

serveurs-ProLiant-Gen10

Les machines apparaissent sont sous divers formats (rack, tour, blade…) et sous diverses déclinaisons comme la gamme Apollo (haute densité), Moonshot/Edge (présenté comme le « premier serveur software defined au monde »), Synergy (qualifiée « d’infrastructure composable » avec un « socle technique unifié pour toutes les workloads du datacenter ») ou SimpliVity (pour aborder la vision de l’hyperconvergence).

Pour donner un peu de perspective, HPE déclare « réfléchir » à la prochaine génération d’infrastructure « vers la convergence serveur, stockage, réseau » et « avec les nouveaux composants de marché comme la mémoire résiliente et la photonique ».

Ce dernier élément de connectivité réseau en voie d’émergence va entraîner une « rupture complète d’architecture » dans les datacenters à l’horizon 2020-2025.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur