Même seul, Bouygues Telecom redresse la tête

4GMobilitéOperateursRéseaux
1 317 Donnez votre avis

Après sa fusion ratée avec Orange, Bouygues Telecom signe un premier semestre encourageant. Les pertes sont contenues et le nombre d’abonnés aux offres mobiles est en croissance significative.

Trimestre après trimestre, la santé de Bouygues Telecom s’améliore. Dans le cadre des résultats du groupe Bouygues, l’opérateur, qui a failli fêter ses 20 ans d’existence sous la bannière d’Orange, vient d’annoncer un chiffre d’affaires de près de 2,3 milliards d’euros pour le premier semestre 2016. En hausse notable de 6 % en un an. Dont 1,98 milliard issus de la seule l’activité réseau (+5 %). Il en ressort un Ebitda à 408 millions (+26% en un an) pour une marge de 20,7% (+3,6 points). L’opérateur affiche toutefois encore une perte nette de 12 millions d’euros, mais celle-ci est divisée par 5 par rapport à la période comparable de 2015.

Le rebond de Bouygues Telecom est notamment soutenu par l’activité mobile (+3 %), qui se traduit par 543 000 recrutements sur le semestre (dont 322 000 forfaits) pour un total de 12,4 millions de clients. Encore un poil au-dessus de Free. Environ 6 millions d’abonnés profitent de la 4G de Bouygues Telecom, soit 58% du parc (hors M2M) contre 42% un an plus tôt. Les abonnés très haut débit mobiles y consomment aujourd’hui 3,2 Go de données par mois, contre 2,4 Go en 2015. Une hausse significative de la consommation notamment portée par les nombreux week-ends de data illimitée proposés par l’opérateur à ses clients.

La « vraie » fibre : seulement 70 000 abonnés

Fort d’offres encore très agressives, malgré les récentes augmentations tarifaires, l’activité fixe est également en hausse. L’opérateur a recruté 122 000 foyers sur la période. Son parc d’abonnés Bbox dépasse aujourd’hui les 2,9 millions de comptes. Dont 412 000 clients très haut débit (THD), essentiellement issus de l’offre câble en marque blanche de SFR (historiquement Numericable) et en VDSL2 (de l’ADSL boosté). Seuls 70 000 abonnés profitent de la « vraie » fibre à domicile, apportée par le réseau FTTH en propre de l’opérateur. Qui vise les 2 millions de foyers raccordables pour la fin de l’année.

En 2016, les investissements dans l’exploitation devraient atteindre 800 millions d’euros. A noter néanmoins que la trésorerie affiche une baisse de 290 millions (à -1,28 milliard), mais ce résultat intègre le paiement du premier versement de 117 millions d’euros pour la licence des 700 MHz. Bouygues Telecom maintient son objectif d’un Ebitda à 25% en 2017 grâce au plan d’économies d’au moins 400 millions d’euros (par rapport à fin 2013) que l’opérateur déroule en 2016.

A lire aussi :

Bouygues Telecom confiant sur son avenir, y compris dans la fibre

Bouygues Telecom acte la fin de l’itinérance 4G avec SFR pour fin 2018

crédit photo © Von Bledard92 CC BY-SA 3.0

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur