Sexe et porno en ligne : les enfants s’y intéressent aussi

Cloud
0 0 5 commentaires

Que font vos enfants tout seuls à la maison ? Symantec a analysé 3,5 millions de requêtes : ils chattent, surfent, jouent en ligne, et tapent des mots clés. Derrière « YouTube » et « Google », « sexe » et « porno » arrivent en tête.

Oui-oui et ses amis, c’est « has been » ! Pour les enfants du XXIème siècle, l’outil informatique (et donc Internet) est devenu une occupation à part entière. Tant mieux, aurait-on tendance à penser. Oui mais voilà, Internet est un immense terrain de jeu, un incontrôlable terrain de jeu. Et, à l’affût de promotions commerciales pour ses logiciels de contrôle, Symantec met le doigt là où ça fait mal. Il publie son propre classement des recherches sur Internet, obtenu à partir des 3,5 millions de requêtes analysées entre février et juillet 2009 par le logiciel de contrôle parental OnlineFamily.Norton. Nos chères têtes blondes se posent visiblement pas mal de questions, sur le « sexe » et le « porno » notamment.

Papa est en bas, maman est en haut et tonton Internet veille

Bien sûr, tous les enfants ne sont pas « portés sur la chose ». Enfin… une grande majorité d’entre eux se contentent de chatter avec leurs amis sur Facebook, d’écouter de la musique sur Youtube et de chercher des informations sur Miley Cyrus, la star du film de Disney Hannah Montana. Mais, passées ces « saines » cyber activités, il s’avère que les enfants sont curieux. Et, lorsque papa et maman travaillent, c’est tonton Internet qui leur répond.

Ainsi, à la 4e place, derrière « Youtube », « Google » et « Facebook », on découvre que le mot le plus recherché par les enfants est « sexe ». Suivi de près par « porno » à la 6e place, juste derrière « MySpace ». En soi, rien de dramatique, surtout si vous avez eu « The Talk » (une discussion appropriée) avec vos enfants au sujet de la conduite à adopter sur le net, estime Symantec.

Toutefois, il serait plus sûr de se doter d’un logiciel de contrôle estampillé Symantec, bien sûr, ou, de dispatcher des Tintin dans toute la maison car c’est bien connu, le célèbre reporter n’était pas du tout « porté sur la chose ». Quoique… En début d’année, un journaliste du Times affirmait que ce « jeune homme sans expérience, androgyne, […] qui emménage dans le château de son meilleur ami, un marin entre deux âges » était gay. A quel saint se vouer alors ?


Lire la biographie de l´auteur Masquer la biographie de l´auteur