SFR à la recherche d’un nouveau nom

OperateursRéseaux
2 67 1 commentaire

Selon le site des Echos, Altice mène une réflexion en interne pour changer le nom de SFR afin d’uniformiser l’activité télécom au niveau international.

Pendant que les salariés de SFR se mobilisent contre les suppressions de postes, Patrick Drahi aurait suggéré à la direction de l’opérateur hexagonal de réfléchir à un changement de nom. Selon le site des Echos, un groupe de travail en interne a été mis en place  pour « explorer l’opportunité et la faisabilité (d’un tel projet, NDLR) sans avoir de calendrier ».

Cette démarche s’inscrit dans une volonté de rationalisation et d’uniformisation de la marque des activités télécoms détenues par Patrick Drahi, au sein de la maison-mère Altice. En quelques années, le Tycoon des télécoms a acquis plusieurs sociétés dans le monde. Il est maintenant présent en Israël, au Portugal, en France, en Républicaine Dominicaine et aux Etats-Unis. Il vient d’ailleurs d’enclencher l’introduction en bourse de son activité américaine, sous le nom Altice USA. Regrouper l’ensemble des activités télécoms à l’international sous la marque Altice leur assurerait une meilleure visibilité.

Un changement risqué

Pour SFR, la modification du nom est à double tranchant. Face à un exode massif des abonnés depuis le rachat (près de 2,5 millions), la stratégie de changement de marque pourrait redorer le blason de l’opérateur, connu pour des problèmes de dégradation de la qualité de son réseau, et lui permettre de repartir à la conquête des clients. A l’inverse, cette évolution doit être bien accompagnée (SFR dispose d’un fort taux de reconnaissance) et peut se révéler coûteux (plusieurs millions d’euros), sans garantie d’adhésion.  Mais Patrick Drahi peut rêver de l’exemple de son principal concurrent en France, Orange issu de la mue de France Télécom.

Sur la fenêtre de tir d’un tel chambardement, SFR va laisser passer les orages sociaux qui s’amoncellent à l’approche du plan social débutant en juillet 2017 et portant sur la suppression de 5000 postes. Le changement de nom pourrait alors intervenir au début 2018, explique un salarié de SFR au quotidien économique.

A lire aussi :

La supervision du réseau de SFR en grève depuis 5 jours

SFR, champion des plaintes Internet et mobile en 2016

crédit photo : SFR

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur