Réseaux

SFR et Orange s’attaquent à la diffusion de contenus aux entreprises

opérateurs CDN entreprises (crédit photo © Toria - shutterstock)
3 1 Donnez votre avis

En partenariat avec Akamai, Orange lancera des services de CDN en 2013. SFR s’appuie sur sa propre technologie de diffusion pour ouvrir aujourd’hui ses offres commerciales.

Orange et SFR se lancent dans l’offre de CDN (content delivery network), autrement dit les services d’optimisation de diffusion par Internet en rapprochant les contenus au plus près des utilisateurs via un réseau de serveurs caches. L’idée étant d’améliorer le service de diffusion pour un fournisseur de contenu et d’optimiser la gestion du trafic qui s’intensifie avec la montée en puissance de la vidéo, notamment, tant sur les réseaux fixes que mobiles.

Orange annonce avoir signé un partenariat avec le fournisseur mondial de CDN Akamai pour la mise en place de son offre de service, annonce ITespresso.fr selon une information révélée par les Echos. Orange s’appuiera sur la technologie Aura Network Solutions. « Dès que la technologie sera déployée, Orange Business Services […] lancera ses offres, dans un premier temps sur le marché français », indique l’opérateur qui sous-entend donc que le service pourrait connaître une extension à l’international.

Mais il reste encore à déployer la technologie sur le réseau et, rien que pour la France, le service ne sera pas lancé avant le courant de l’année prochaine, indique l’opérateur à Silicon.fr.

SFR déploie sa propre technologie

De son côté, SFR Business Team n’attend pas 2013 et a déjà déployé sa « Solution d’accélération des contenus ». Et, surtout, le fournisseur a fait le choix d’opérer le service en interne sur sa propre technologie. Fort de son expérience de diffusion des contenus (web, audio et vidéo) vers ses abonnés SFR grand public, l’opérateur s’appuie sur sa propre infrastructure composée de 12 points de présence (PoP) régionaux en France. Ce qui lui permettra de maîtriser le service de bout en bout et d’en retirer tous les bénéfices en interne.

L’opérateur vise notamment les éditeurs de contenu et de sites web à forte audience et ceux qui diffusent des données volumineuses (images, catalogues ou vidéos). Deux types d’offres sont proposées : la première avec un engagement (12 mois) de volume par mois pour un prix de départ à 0,16 euro le gigaoctet, et la seconde à l’usage répondant essentiellement aux besoins ponctuels.

Un réseau performant

Une offre tarifaire dont il restera à vérifier la force concurrentielle face à celle d’Orange Business Team, qui amené par défaut à partager les bénéfices avec son partenaire, pourrait afficher des prix plus élevés. Il faudra cependant attendre 2013 pour le savoir. En attendant, SFR prend une longueur d’avance.

D’autant que la filiale de Vivendi pourrait également se différencier par la qualité de son réseau. « Les mesures de performance de l’infrastructure CDN et Cloud de SFR que nous avons réalisées sont très prometteuses, souligne Julien Coulon, cofondateur de Cedexis, entreprise franco-américaine spécialisée dans la mesure de la qualité de service des diffuseurs de contenus (CDN, Clouds, hébergeurs…) et d’aiguillage optimal (lire l’article de ITespresso.fr sur le sujet). SFR compte parmi ces opérateurs qui ont compris très tôt le rôle positif qu’ils seront capables de jouer pour améliorer la performance (et donc le chiffre d’affaires) des éditeurs de services en ligne. »

Quelques dizaines de millions d’euros

Il s’agit de répondre aux nouveaux besoins, notamment locaux, induits par l’usage de plus en plus intense d’Internet. Un marché dont Orange chiffre pour sa part les revenus à « quelques dizaines de millions d’euros d’ici 2017 », nous précise-t-on en interne. Il est vrai que, comme le rappelle Les Echos, le marché du CDN est prometteur avec un acheminement de contenus qui devrait tripler d’ici 2015 pour représenter 4,6 milliards d’euros, selon l’Idate.

crédit photo © Toria – shutterstock


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Le vocabulaire des télécoms
Les usages mobiles des Français